ART | EXPO

Untitled (The Buran Program)

07 Sep - 13 Oct 2012
Vernissage le 06 Sep 2012

Les installations monumentales du plasticien norvégien Borre Saethre engendrent des atmosphères où l’ambiance technologique des panoramas futuristes dévoile ses effets pervers sur les désirs primaires de notre inconscient collectif. L’artiste emprunte les formes du quotidien et les stylise pour bâtir des univers envoûtants.

Borre Saethre
Untitled (The Buran Program)

On peut les regarder les installations de Borre Saethre avec l’œil de l’architecte, de l’artiste, de l’écrivain, du savant ou du cinéaste, mais aucun de ces angles de vue ne saurait apporter une conclusion définitive. C’est peut-être là que réside l’essence du projet de Borre Saethre: le dernier chapitre de notre rêverie cosmique reste à écrire.

Borre Saethre a présenté récemment l’installation Sans titre (Wardenclyffe Tower) au Mudam — Musée d’Art Moderne Grand-Duc Jean, Luxembourg. Dans la salle entièrement obscure, la lumière stroboscopique émise par un mur de led, associée à une double bande sonore, animait de vibrations à la fois tangibles et métaphoriques un ensemble solennel d’objets fantastiques: un dôme géodésique à facettes en miroir bronze et un bas-relief en chrome de cent mètres carrés. Un moulage d’étoile mourante en cire naturelle, suspendu à une corde de gibet au-dessus d’une petite estrade, ponctuait cette scénographie mystérieuse où s’insérait une courte vidéo montrant un adolescent qui projette des éclairs dans sa chambre.

Pour l’exposition Untitled (The Buran Program), l’artiste a choisi de regrouper plusieurs œuvres inédites autour du thème du projet Bourane.

The Buran Program (Buran [Bourane] signifiant «tempête de neige» en russe) est le nom de code d’un projet de vaisseau spatial réutilisable, lancé par l’Union soviétique en 1974, en riposte aux navettes orbitales de la Nasa. Ce projet très ambitieux, le plus vaste et le plus cher dans toute l’histoire de la conquête spatiale soviétique, a pris fin officiellement en 1993. Le programme s’est soldé par une seule et unique mission d’une navette Bourane, qui a accompli en 1988 un vol sur orbite non habité.