ART | EXPO

Un Grand Ensemble

20 Sep - 17 Nov 2013
Vernissage le 20 Sep 2013

L’exposition «Un Grand Ensemble», dont le titre s’ancre à la fois dans le registre architectural et sociologique, est nourrie d’œuvres poé(li)tiques, par lesquelles chacun est libre de construire ses villes invisibles et ses trajets imaginaires, où l’art est à chaque coin de rue palpable, partagé, vécu comme une expérience.

Jan Kopp
Un Grand Ensemble

Artiste arpenteur, nomade, polysémique et polyglotte, Jan Kopp court les rues au sens propre comme au figuré, à la recherche de signes et de questionnements liés à nos environnements quotidiens, temporels et physiques, politiques et poétiques. Jan Kopp dessine, sculpte, danse, joue et déjoue l’espace. Le partage d’expériences sensibles est au cœur de sa démarche, que ce soit dans la réception physique que nous avons de ses œuvres ou dans leur élaboration même, auquel l’artiste nous invite parfois.

C’est le cas ici à La Criée, avec l’installation monumentale Grand Ensemble, qui envahit la quasi-totalité de l’espace du centre d’art. Œuvre rhizomique, elle est constituée de centaines d’objets ayant forme de tige: bâtons, branches, manches à balai, tringles à rideau, pompes à vélos, antennes télescopiques, règles, tubes etc. Ces objets, collectés par Jan Kopp auprès des rennais en amont de l’exposition, sont pensés par l’artiste comme des «mètres-étalons personnels déplacés depuis divers points de la ville de Rennes et dessinant une géographie ou un réseau imaginaire matérialisé par leur assemblage temporaire dans le centre d’art».

Les seules limites à l’expansion de cet «Ensemble», évoluant de façon aléatoire selon les résultats des collectes, sont la résistance physique de l’œuvre et les limites spatiales du centre d’art. Œuvre collective, du moins participative, ce Grand Ensemble révèle certaines des préoccupations de l’artiste: le faire ensemble et le vivre ensemble. Ces objets associés entre eux sont autant de bribes d’histoires individuelles qui se croisent et s’entremêlent, comme une variation visuelle de La Vie mode d’emploi de Perec.

Dans la seconde salle de l’espace d’exposition est présentée une sélection des dessins réalisés par Jan Kopp depuis la fin des années 1990. Ensemble préparatoire, constitutif, presque archéologique de la mise en œuvre du travail de l’artiste, aux techniques et traitements éclectiques, on y retrouve la multiplicité et la liberté qui le caractérisent.

Dans la petite salle de La Criée est diffusé un film réalisé à partir des captations vidéos de plusieurs artistes ayant participé au printemps dernier à l’étape libanaise du projet Suspended Spaces, dont Jan Kopp est un membre actif. On l’y voit courir sur le site de la Foire Internationale inachevée d’Oscar Niemeyer à Tripoli. Ce film est caractéristique des enjeux de l’exposition de Jan Kopp, et plus largement de son travail à venir au cours de la saison Courir les Rues en tant qu’artiste associé: les lignes de fuite et d’horizon, la ville utopique ou conflictuelle, les croisements, les échanges et la transmission.