PHOTO | EXPO

Un Eté italien

21 Juin - 15 Oct 2006
Vernissage le 19 Juin 2006

Après «L’Esprit du nord», la Mep présente quatre expositions, reflets de la photographie italienne : la collection de Anna Rosa et Giovanni Cotroneo, Gabriele Basilico, Patrizia Mussa et Francesco Jodice.

« Un Eté italien » de Gabriele Basilico, Patrizia Mussa et Francesco Jodice

Une histoire privée : la photographie contemporaine italienne dans la collection de Anna Rosa et Giovanni Cotroneo

Depuis plus de 30 ans, Anna Rosa et Giovanni Cotroneo se passionnent pour l’art. Ils ont progressivement constitué, dans un dialogue exigeant et fécond, une vaste collection, d’abord de peintures des 17e et 18e siècles, puis d’art contemporain.

Gabriele Basilico photographies, 1978-2006

«Depuis plusieurs années je me consacre à la photographie du paysage urbain. Je vois la ville comme un grand corps en transformation et je m’applique à en saisir les signes, comme un médecin qui enquête sur les changements du corps humain.

Je continue à cultiver une attraction irrésistible pour la ville «type» et en particulier pour les périphéries, où, du point de vue de l’architecture, la concentration créative et la qualité du projet se diluent jusqu’à se perdre. C’est dans les banlieues que les modèles originaux c’est à dire les protagonistes de la culture architecturale se déclinent à l’infini dans une production anonyme et différenciée qui a effacé son code génétique.

Je suis également attiré par les zones frontalières, par les limites de la ville où les contradictions de langage sont plus évidentes, où le regard identifie des caractères formels qui intéressent rarement la critique de l’architecture, et que les urbanistes liquident souvent de façon sommaire. Peut-être l’acte de photographier, ici entendu comme lecture des caractères, pourra nous aider à mieux comprendre la forme simple ou complexe des lieux, à en saisir analogies et différences avec d’autres lieux, dans l’illusion de familiariser, d’obtenir, dans la comparaison obligée des images une possible intégration. Une façon un peu spéciale pour essayer de redéfinir une identité du paysage contemporain.

Gabriele Basilico, Milan, 6 février 2003.

Patrizia Mussa, «La buena ventura»

Dans le cadre du projet «Etranges Etrangers», la Maison Européenne de la photographie a passé commande à plusieurs photographes sur le thème des communautés étrangères. Ces photographies rejoindront la collection de la MEP. Patrizia Mussa inaugure cette commande : ses portraits de famille ou de personnalités venues à Paris tenter leur chance disent tous quelque chose de l’identité italienne.

Francesco Jodice, «Crossing»

Francesco Jodice est né à Naples en 1967. Après des études d’architecture, il s’oriente vers la photographie. Ses travaux concernent principalement l’interaction entre les espaces urbains et l’individu, dans une réflexion à la fois sur le lieu comme décor de son usager et sur l’influence de l’architecture sur le comportement.

Article sur l’exposition
Nous vous incitons à lire l’article rédigé par Jessica Todd Harper sur cette exposition en cliquant sur le lien ci-dessous.

critique

Photographies 1980-2005