LIVRES

Ultralab™. Samaran 2

Le collectif Ultralab™ conçoit des projets artistiques où s’entrecroisent les enjeux économiques, politiques ou esthétiques. Le catalogue Samaran 2 rend compte de ces expériences «aux frontières de l’art, de la science et de la communication».

Information

Présentation
Ultralab™, Ariel Kyrou, Elisabeth Lebovici
Ultralab™. Samaran 2

Composé de Frédéric Bortolotti, P. Nicolas Ledoux et Gosia Galas, Ultralab™ est un groupe d’artistes créé à Paris en août 2000. Imaginé pour favoriser une approche originale du travail en groupe, Ultralab™ développe, dans ses projets, un principe d’invitations régulières et recherche une forme inédite d’autonomie artistique, économique et politique. Ultralab™ travaille aux frontières de l’art, de la science et de la communication. Depuis six ans, le groupe imagine des dispositifs (situations, films, dessins, photographies, sites internet…) s’appuyant sur les nouvelles technologies. Ultralab™ essaie d’aller au-delà des limites cinématographiques actuelles.

Cet ouvrage est divisé en trois grandes parties, chacune aborde une œuvre du groupe. Diorama III™, la vie en temps de paix est une suite d’installations consacrées aux limites très floues entre la représentation de la guerre dans la fiction (jeux vidéos, littérature, cinéma…) et celle de notre vie quotidienne. 3866™, une expérience anonyme» est le scoop de ce livre puisque les auteurs des faux cartons d’invitation à des vernissages d’expositions d’art contemporain dans de grands lieux parisiens (Jeu de Paume, Musée d’art moderne de la Ville de Paris…) se démasquent ! Le troisième projet artistique s’intitule Société anonyme™, un art de vivre. Avec David Chaneau, le groupe lance une série de marques d’artistes célèbres (Steve Mc Queen, Matthew Barney, Bruno Peinado, John Currin…). Chaque marque-artiste se décline dans les nombreux produits dérivés habituels (cravate, stylo…). La problématique tourne autour du concept de «branding» à l’œuvre dans notre société et de son incidence dans le monde de l’art contemporain.

Un long entretien avec les artistes insiste sur les raisons, les moyens et la philosophie du groupe. Un texte, «Eloge de l’ambiguïté ultra-catastrophique», du romancier de science-fiction Ariel Kyrou décrit Ultralab™ comme un personnage de roman de SF. Elisabeth Lebovici (ancienne critique d’art au journal Libération) s’exprime sur l’histoire des faux cartons dans «Psychopathologie de la vie quotidienne dans le monde des arts».

Le design du livre est signé par les Labomatic. Il est fait d’une succession de jeux graphiques qui sont autant d’équivalences esthétiques au travail d’Ultralab™.