ART | CINEMA

Uiq (the unmaking-of). Light enough to see by

22 Jan - 22 Jan 2016
Vernissage le 22 Jan 2016

Pour la première ouverture publique de leur résidence entamée aux Laboratoires d’Aubervilliers, Silvia Maglioni et Graeme Thomson proposent une séance d’écoute collective d’une pièce électroacoustique Uiq (the unmaking-of) ― light enough to see by.

Pour la première ouverture publique de leur résidence entamée aux Laboratoires d’Aubervilliers, Silvia Maglioni et Graeme Thomson proposent une séance d’écoute collective d’une pièce électroacoustique Uiq (the unmaking-of) ― light enough to see by.

Ce travail sonore, ou film invisible,  a été réalisé à partir des enregistrements provenant de séances qui ont eu lieu dans différentes villes et au cours desquelles des communautés de seers (voyants) ont partagé leurs visions émergentes d’un scénario non réalisé de Félix Guattari, Un amour d’Uiq, et de son protagoniste, l’Univers Infra-quark.

Leur projet de résidence common infra/ctions se développera durant plusieurs mois à travers une combinaison de micro-installations audio-visuelles et de rencontres au sein desquelles les artistes entremêleront leurs différentes lignes de recherche: l’exploration de la matière noire du cinéma, le désapprentissage de la langue, la préparation d’un espace-temps évolutif pour l’émergence de formes et pratiques interstitielles, la réalisation d’un film.

Les deux premières propositions venant alimenter common infra/ctions sont, d’une part, les fiches de convivialités — une activation de la bibliothèque des Laboratoires d’Aubervilliers, archive vivante du lieu mais aussi ressource potentielle, afin de favoriser des relations de convivialités entre les lecteurs, et, d’autre part, les temps-données: les données prennent du temps. Peut-on reprendre le temps qu’on leur a donné, à elles, à leur stockage, leur gestion, leur accumulation?

A partir de janvier 2016, Silvia Maglioni et Graeme Thomson seront présents aux Laboratoires d’Aubervilliers tous les mardi après-midi afin d’accueillir des visiteurs et se prendre du temps mutuellement pour faire des données de leur recherche un temps vécu.