PHOTO

TV

Présentation
Mathieu Bernard-Reymond
TV

Les protagonistes photographiés dans le reflet du téléviseur deviennent des perso nages anémiques et hybrides. Leur ambivalence en fait des icônes modernes ou des caricatures grimaçantes de l’existence occidentale, hautement civilisée. Les visages anonymes scintillent dans le néant d’un fond sombre et apparaissent dématérialisés. Ils se dérobent à notre vue. L’artiste superpose les prises séquentielles et rend ainsi les protagonistes méconnaissables. L’impression de fugacité et de surréel est renforcée par les lignes de la télévision et la pixellisation.

Les travaux de Mathieu Bernard-Reymond posent des questions existentielles, dévoilent son rôle et sa fonction de photographe. L’observateur tranquille qu’il est se trouve dans la position ambivalente de contrôler l’image et de fixer l’instant. Le photographe fait partie du processus et doit prendre une décision lors du choix des objets.
Les fissures de l’existence humaine sont les plus apparentes dans le banal et le quotidien. L’absence de relation et d’orientation des personnages, enfermés dans un contexte diffe/rent et dans un monde étranger, montre toute l’absurdité de leur existence. Ils nous sont livrés comme produits de notre fantaisie.
Mathieu Bernard-Reymond intervient dans la structure de l’image et ne se satisfait pas de l’existant. Il a dépassé depuis longtemps la télévision. Ses images sont plus visionnaires que la télévision. Il nous transmet sa vision du monde: un message qui remet en question le rôle joué par sainte Claire.