DESIGN | EXPO

Tribu

04 Fév - 02 Mar 2016
Vernissage le 04 Fév 2016

La Galerie Gosserez présente «Tribu», la nouvelle collection du designer français Piergil Fourquié. Les différentes pièces, table, miroir, paravent ou tabouret, ont en commun leur forme simple et un motif composé de petits cubes qui vibrent en fonction de la lumière.

Piergil Fourquié présente sa nouvelle collection, «Tribu», à la Galerie Gosserez. Le designer français y explore la notion de tribu, appliquée au design des objets de la vie quotidienne. Si en ethnologie, on définit la tribu comme «un groupe social constitué de familles de même origine», pour Piergil Fourquié, cette expression prend un sens plus figuratif et désigne un groupe d’objets et de mobilier qui partagent la même origine, à savoir le motif. Comme certaines tribus d’Afrique Noire ayant pour tradition de se tatouer entièrement le visage ou le corps pour les mettre en valeur, ici le motif vient magnifier des pièces aux formes simples et géométriques (cubes, parallélépipèdes, cercles). Cette collection, c’est aussi une volonté de faire appel à la richesse de techniques artisanales telles que la sérigraphie sur cuir et sur métal, le verre soufflé et teinté et
l’obsidienne (pierre noire) polie.

Zoom sur quelques œuvres

Mursi est une collection de tables basses ayant pour base une bulle de verre argentée. Elle met en avant le savoir-faire, la qualité et la tradition des maîtres verriers de Nový Bor (République Tchèque) spécialisés dans le cristal de Bohême. Son plateau en porte à faux est un disque de métal gainé de cuir sérigraphié de pigments métalliques.

Zulu est inspiré des fameux miroirs soleil et de sorcière très en vogue dans les années 1950. Ici le soleil s’éclipse et laisse place à une surface noire réfléchissante, sculptée et polie dans une pierre rare, l’obsidienne d’Arménie née sur les flancs du Mont Ararat. Le disque en métal sérigraphié qui l’entoure donne l’illusion que l’on occulte une source de lumière et crée un halo doré.

Le paravent Paon, tel un éventail démesuré chaussé d’un leste, est amovible et redessine l’espace au gré des envies de son propriétaire. Son faible encombrement au sol permet de l’implanter facilement dans toutes les pièces de la maison de manière à créer son espace d’intimité. Gainé de tissu, il est déclinable en toutes sortes de couleurs et motifs.

Maasaï est une collection de meubles (table basse, guéridon, tabouret) de formes parallélépipédiques. Ces cubes sont composés de plaques de métal laissant apparaître les arêtes de la structure, créant ainsi l’illusion d’un meuble éclos, qui grandit et se transforme. Le motif, fil conducteur de l’exposition «Tribu», est composé d’une multitude de petits cubes plus ou moins visibles, qui vibrent en fonction de la lumière.