DANSE | SPECTACLE

Tozai ! …

17 Mar - 19 Mar 2016
Vernissage le 17 Mar 2016

Le Centre Pompidou présente Tozai ! ..., une création 2014 de la chorégraphe Emmanuelle Huynh. Inspiré des traditions théâtrales nippones, ce spectacle interroge ce qui fait la représentation, du lever de rideau au salut final des interprètes.

Emmanuelle Huynh
Tozai ! …

Qu’est-ce qui fait figure d’événement? Un événement final ou bien son origine, somme des conditions initiales qui ont conduit à son déroulement? Ces questions ont inspiré Tôzai!… à Emmanuelle Huynh. Cette création fait écho aux thèmes déjà soulevés dans son solo Mùa en 1994. Emmanuelle Huynh transpose cette série de questions dans le cadre de la representation théâtrale se demandant ce qui fait spectacle: la pièce elle-même ou bien le cérémonial qui la précède et conditionne le spectateur, du lever de rideau à la bascule de la lumière?

Si en Europe l’attention du spectateur ne se porte plus tellement sur les apparitions et disparitions des rideaux de scène, les japonais accordent une grande importance à ces jeux de dévoilement. Au bunraku, type de théâtre japonais du XVIIe siècle, trois levers de rideaux précèdent le début de la représentation. Dans l’ordre, un premier lourd rideau proche de la tapisserie découvre un rideau rayé vert, noir et rouge, qui découvre lui-même un rideau noir pendant qu’un accessoiriste présente la pièce qui va être jouée. À sa sortie de scène, il lance un long «Tôzaiiiiii» («d’est en ouest»).

Le sambaso précède aussi la représentation: lorsque le public entre en salle, des artistes en formation exécutent cette danse pour préparer la scène et chasser les ondes néfastes. Férue de culture nippone, Emmanuelle Huynh a, dans le passé, collaboré avec les artistes Akira Kasai, Kosei Sakamoto et Seiho Okudaira.

conception et chorégraphie
: Emmanuelle Huynh
collaboration et assistanat: Pascal Queneau
sonographie: Mathieu Doze
dispositif scénique: Jocelyn Cottencin
ressources: Isabelle Launay
collaborateur pour les recherches au Japon: Patrick de Vos
régie générale: Christophe Poux
costumes: Elisabeth Tensorer, Jocelyn Cottencin
fabrication et interprétation: Katerina Andreou, Jérome Andrieu, Bryan Campbell, Volmir Cordeiro, Madeleine Fournier, Emmanuelle Huynh
Danseuses associées au travail: Lisa Miramond, Sonia Garcia

Repères biographiques
Emmanuelle Huynh a suivi des études de philosophie et de danse. En 1994, elle bénéficie d’une bourse de la Villa Médicis hors les murs pour un projet au Vietnam et crée, à son retour, le solo Múa. Elle poursuit avec le duo Tout contre (1998), puis imagine les spectacles Distribution en cours (2000), Bord, tentative pour corps, textes et tables, avec des textes de Christophe Tarkos (2001), Numéro (2002) et A Vida Enorme/épisode 1 (2003). Emmanuelle Huynh crée ensuite Heroes (2005), Le Grand Dehors, conte pour aujourd’hui (2007), et Monster Project (2008) avec le chorégraphe japonais Kosei Sakamoto. En 2012, elle crée Augures, une pièce pour sept interprètes, et Spiel, un duo avec Akira Kasai.

Emmanuelle Huynh dirige le Centre National de Danse Contemporaine d’Angers (CNDC) de février 2004 à décembre 2012. Elle réactive au 1er janvier 2013 la compagnie MUA, à travers laquelle elle poursuit son travail de création, mais mène également des actions pédagogiques et des projets de coopérations internationales et transdisciplinaires. Suite à une invitation de l’Ambassade de France à New York, Emmanuelle Huynh, en collaboration avec Jocelyn Cottencin, met en œuvre le projet «New York(s)», un portrait de la ville de New York à travers son architecture, ses espaces, ses habitants, composé de films et de performances. Depuis 2014, Emmanuelle Huynh est maître assistant associée à l’École Nationale Supérieure d’Architecture de Nantes.

Informations
Grande salle, niveau -1
Du jeudi 17 au samedi 19 mars 2016, à 20h30
Durée: 1h10