ART | EXPO

Topographies relatives

29 Nov - 18 Jan 2014
Vernissage le 28 Nov 2013

La BF15 présente l’exposition personnelle de Jennifer Caubet. L’artiste française explore le rapport entre l’espace et la façon dont il est habité. A partir de fragments architecturaux présents sur place ou ajoutés temporairement, ses installations et ses sculptures dévoilent le potentiel physique et mental d’un lieu donné.

Jennifer Caubet
Topographies relatives

La topographie consiste à mettre en forme un lieu en le recomposant selon un système abstrait de points et de lignes. Jennifer Caubet s’intéresse en particulier à la réalité variable des espaces existants entre ces lignes.

Pour son exposition personnelle « Topographies relatives » à La BF15, l’artiste explore la limite entre la représentation et l’expérience d’un lieu. Dans ses productions récentes, elle analyse un espace donné à travers les objets qui l’habitent et les conséquences que cela peut engendrer . Ses travaux sont des réalisations utopiques, riches de possibilités.

Cette exposition nous fait pénétrer dans des zones spatiales virtuelles, conçues à partir de fragments et de greffes architecturales, qui viennent habiter temporairement l’endroit. Au moyen de divers matériaux et techniques, l’artiste met en place une proposition complexe qui s’attache à révéler l’espace comme un potentiel à la fois physique et mental.

Une toute nouvelle réalisation a également été imaginée tout spécialement pour l’occasion. Dans Coordonnées en projection, Jennifer Caubet fait converger lignes et plans à l’aide d’un dispositif centrifuge venant transpercer les murs de La BF15 de multiples fils munis de flèches. Dans toute l’exposition, cette œuvre à échelle humaine, agit comme une mécanique qui génère un espace de projection, un lieu à investir pour le visiteur.

Les formes et les lignes que cette machine déploie, rejoue ou pose dans les espaces qu’elle traverse, divise l’espace en plusieurs zones. Au sein de ces territoires, des relations topographiques sont déjà construites et d’autres restent encore à inventer.

«Quand un espace m’est donné, il y a un défi. Toutes mes sculptures sont des systèmes d’assemblages, grâce auxquels je vais dépasser mon échelle. Le spectateur peut l’imaginer autrement. Cela m’intéresse de ne pas être dans quelque chose de fixe, de déterminé, mais dans du possible. S’adapter à un lieu, c’est une invitation à prendre cet espace, un rapport au monde qui est d’être dans l’action.»
Jennifer Caubet

Commissariat
Perrine Lacroix

Vernissage
Jeudi 28 novembre à 18h