ART | EXPO

On Air

17 Oct - 06 Jan 2019
Vernissage le 17 Oct 2018

L’exposition « On Air » au Palais de Tokyo réunit des installations de Tomás Saraceno, des nouvelles créations et des œuvres majeures plus anciennes, au sein d’un projet interactif mêlant art et science. Ce projet pluridisciplinaire poursuit les recherches de Tomás Saraceno autour des relations entre humains et non-humains.

L’exposition « On Air » au Palais de Tokyo réunit des installations de Tomás Saraceno dans un projet collaboratif et évolutif destiné à imaginer de nouvelles façons d’habiter le monde.

« On Air » : Tomás Saraceno conçoit une exposition en forme d’écosystème

L’exposition « On Air » est la quatrième édition de la série des « cartes blanches » qui offrent aux artistes choisis la possibilité d’investir à leur guise l’ensemble des espaces d’exposition du Palais de Tokyo. Pour l’occasion, Tomás Saraceno a réalisé son plus vaste projet à ce jour, qui rassemble quelques unes de ses œuvres majeures et d’ambitieuses nouvelles créations qui font du Palais de Tokyo le lieu d’une expérience sensorielle inédite.

La proposition de Tomás Saraceno lui a été inspirée par les défis globaux que pose notre entrée dans une nouvelle ère, celle de l’Anthropocène, période de l’histoire de la Terre qui se caractérise par l’impact des activités humaines sur l’écosystème. L’ensemble intitulé « On Air » est conçu comme un organisme hybride, un écosystème en devenir au sein duquel se renouvellera chaque jour la chorégraphie et la polyphonie entre les humains et non-humains.

Les installations réunies ont en commun de porter à notre perception ce qui d’ordinaire lui échappe : elles aménagent un temps et un espace au sein desquels notre connaissance s’étend exceptionnellement au-delà de ses limites habituelles en rendant tangible les éléments qui peuplent l’air et la façon dont ils nous affectent, qu’il s’agisse de particules en suspension, de la pollution sonore ou des ondes radio.

Tomás Saraceno nous incite à repenser notre manière d’habiter le monde

En rendant ainsi visibles des histoires qui nous relient à notre environnement, Tomás Saraceno nous incite à repenser notre manière d’habiter le monde et simplement d’exister. Poursuivant ses recherches artistiques et scientifiques autour des réseaux tissés par les araignées, qui lui inspirent de spectaculaires installations, le projet « On Air » vise à célébrer une culture interconnectée et à promouvoir de nouveaux modes de productions de connaissances.

Dans cette perspective, la carte blanche est l’occasion pour Tomás Saraceno de réunir de multiples collaborateurs issus de domaines très variés : des institutions scientifiques, des activistes, des philosophes, des communautés locales, des musiciens, des animaux, des phénomènes célestes et même les visiteurs, invités également à participer à la vie de l’exposition qui sera en permanence enrichie et transformée par des ateliers, des séminaires et des « jamming-sessions ».