ART | EXPO

Tilt

03 Mar - 30 Août 2009

Un parcours d’œuvres d’une vingtaine d’artistes contemporains associés à sa collection permanente d’art ancien, moderne et contemporain. Cette présentation ouvre la voie à une déambulation libre dans les collections du musée pour permettre des expérience, un voyage entre les références du passé, le présent et l’avenir annoncé par ces artistes visionnaires.

Carlos Amorales, Eduardo Arroyo, Pierangelo Caramia, Robert Combas, Henri Cueco, Erró, Yves Grenet, Frederique Loutz, Raymond Mason, Martin Parr, Hugues Reip, Georges Rohner, Antonio Segui, Didier Trenet, Tunga, Fabien Verschaere
Tilt

Une vingtaine d’oeuvres d’artistes contemporains est associée à la collection permanente d’art ancien, moderne et contemporain du musée. Elle permet un dialogue et une confrontation des oeuvres tels que Le départ des fruits et légumes du coeur de Paris le 28 février 1969 réalisé en résine époxy par l’Anglais Raymond Mason qui voisine avec les natures mortes des collections nordiques du XVIIe siècle. La Tresse émue du Brésilien Tunga serpente étrangement parmi les peintures françaises du XVIIe siècle.

De même l’Étude du triomphe de l’amour de Didier Trénet, au sein de la galerie des portraits du XVIIIe siècle, crée la surprise dans la vision décalée du sujet. Autre temps, autres moeurs… Les salles permanentes d’art moderne et contemporain, où sont représentées la peinture figurative (portrait, histoire, nature morte et paysage) et l’abstraction de l’après-guerre, offrent l’hospitalité à une suite d’oeuvres du début du millénaire, d’artistes vivants, sur le thème du merveilleux et de l’onirique avec la grande histoire des Contes de fées dessinée par Fabien Verschaere, l’installation White spirit de Hugues Reip ou bien encore le tableau du mexicain

Carlos Amorales From bad sleep Well 07. La vingtaine d’oeuvres sélectionnées est exécutée avec des techniques différentes : installations, peintures, sculptures, dessins, photographies et objets d’art. Parmi les artistes nationaux ou internationaux retenus, figurent les noms de Robert Combas, peintre faisant référence à la culture populaire de la bande dessinée et de la publicité, Pierangelo Caramia, architecte et designer italien, Martin Parr, photographe, dont l’oeuvre se caractérise par l’ironie et la dérision, Antonio Segui, peintre argentin mêlant facétie et humour pour représenter l’agitation urbaine à la manière d’une bande dessinée, Henri Cueco, qui introduit critique et engagement, comme l’Espagnol Eduardo Arroyo et l’Islandais Erró avec son flot continu d’images provocatrices, tous trois membres inspirateurs du mouvement de la figuration narrative.

Cette présentation ouvre la voie à une déambulation libre dans les collections du musée pour permettre des expériences et construire une nouvelle relation entre l’oeuvre d’art et le visiteur, voyage entre les références du passé, le présent et l’avenir annoncé par ces artistes.