ART | SPECTACLE

This is How we Disappear

31 Mar - 05 Avr 2015
Vernissage le 31 Mar 2015

Sur fond d’une interprétation nietzschéenne des antagonismes créatifs (Apollon/Dionysos), Gisèle Vienne, artiste associée au théâtre depuis janvier 2014, réinterroge les tensions entre sauvagerie et civilisation. Accompagnée entre autres de Dennis Cooper, Jonathan Capdevielle et Fujiko Nakaya, elle livre une ballade crue et poétique dont on ne ressort pas indemne.

Gisèle Vienne
This is How we Disappear

«Après avoir exploré, au sein de mes précédentes créations, des champs esthétiques qui emblaient opposés, il m’a semblé nécessaire de confronter ces oppositions au sein d’une seule et même pièce.

À partir de questions relatives à la notion de beauté procédant aussi bien de l’ordre que du désordre, nous abordons ces différents types d’expériences esthétiques apparemment contraires, mais néanmoins indissociables. Cela nous mène à nous interroger sur les beautés apollinienne et dionysiaque, et, par conséquent, sur la tragédie, dans le sens où, selon Nietzsche, elle naît de la réconciliation des deux divinités adverses.

La pièce se situe au sein d’une forêt d’un grand naturalisme. Ce paysage, d’abord réaliste, devient symbolique, traversé par trois personnages en quête d’expérience spirituelle. Ce paysage est mis en scène comme le reflet de l’expérience intérieure des caractères. Ce paysage, qui permet le glissement de la beauté liée à l’ordre et à la force d’une nature bienveillante, au chaos, se situe en résonance particulière avec l’itinéraire de l’un des personnages soulevant des questions liées à l’articulation dérangeante entre civilisation et sauvagerie. Nos désirs et répulsions, provoquées par ces expériences esthétiques issues de mouvements opposés, animent nos sens tout comme notre pensée, et suscitent des questions morales qu’il nous faut sans cesse appréhender.» GV

Conception, mise en scène, chorégraphie et scénographie: Gisèle Vienne
Créé en collaboration avec, et interprété par: Jonathan Capdevielle, Nuria Guiu Sagarra et Jonathan Schatz
Création musicale, interprétation diffusion live: Stephen O’Malley et Peter Rehberg
Texte et paroles de la chanson: Dennis Cooper
Lumière: Patrick Riou
Sculpture de brume: Fujiko Nakaya
Vidéo: Shiro Takatani
Stylisme et conception des costumes: José Enrique Oña Selfa
Fauconnier: Patrice Potier, Simon Potier Martial Vernier / Les Ailes de l’Urga
Création maquillages, perruques, coiffures: Rebecca Flores.