ART | EXPO

Diplômés 2018, extrait 

28 Sep - 27 Oct 2018
Vernissage le 27 Sep 2018

L’exposition « Diplômés 2018, extrait » à la galerie La Box dévoile des œuvres de jeunes diplômés de l'École nationale supérieure d'art de Bourges. Sculptures, installations, photographies, pièces sonores, dessins, taxidermie, œuvres en bois et en céramique témoignent d’une préoccupation toujours plus forte pour la nature.

L’exposition « Diplômés 2018, extrait » à la galerie La Box, à Bourges, réunit des œuvres réalisées par des étudiants de l’ENSA de Bourges, autour du thème de la nature et des multiples questions qu’il soulève actuellement.

Diplômés 2018, extrait : les œuvres des étudiants de l’ENSA de Bourges

L’exposition présente le fruit d’une série d’interventions effectuées durant un semestre par les étudiants de la promotion 2017-2018 de l’École nationale supérieure d’art de Bourges. Elle dévoile un extrait d’un projet collectif dans lequel de jeunes diplômés se sont investis, des travaux qui abordent de multiples médiums et matériaux : la sculpture, l’installation, la photographie, le son, le dessin, le bois, la taxidermie ou encore la céramique.

Le titre de l’exposition, « Diplômés 2018, extrait » ne renvoie pas seulement à l’idée d’une présentation parcellaire des réalisations des jeunes plasticiens, mais repose sur le double sens du terme « extrait ». L’exposition extrait les œuvres de leur contexte de création et leur confère de cette façon une nouvelle dimension, un nouveau souffle. Par ailleurs, un extrait ne montre pas une vue d’ensemble mais une histoire particulière : bien que les pièces soient toutes issus de l’école, l’exposition ne représente pas une réflexion unique.

L’exposition Diplômés 2018, extrait témoigne d’une forte préoccupation pour la nature

L’exposition forme un espace de rencontre entre des univers singuliers et témoigne aussi de positions et de questionnements artistiques à la fois politiques et poétiques, tel un extrait révélateur du monde actuel. De l’installation d’Ambre Dourneau intitulée Table ronde de poterie, conjuguant enregistrement sonore et vases en céramique dont l’un porte le symbole du danger biologique, à l’installation Hertzquake, où un écran cathodique est relié à une antenne composée de bâtons de ski, se dessine une atmosphère globale un peu anxiogène et une forte préoccupation pour la nature.

AUTRES EVENEMENTS ART