ART | EXPO

The Player | Mapping journey 05

27 Mai - 14 Juin 2014
Vernissage le 27 Mai 2014

Bouchra Khalili explore les dimensions mentales et imaginaires des territoires à partir de l'espace méditerranéen envisagé comme un lieu dédié au nomadisme et à l'errance. Dans mapping journey #5, elle propose une cartographie alternative à base de témoignages, d’expériences physiques et des errances individuelles de voyageurs clandestins.

Bouchra Khalili
The Player – Mapping journey #5

Le travail de l’artiste vidéaste Bouchra Khalili est caractérisé par une pratique intensive et singulière du déplacement, qu’il soit plastique, conceptuel ou géographique.

Elle explore les dimensions mentales et imaginaires des territoires à partir de l’espace méditerranéen envisagé comme un lieu dédié au nomadisme et à l’errance. Utilisant la vidéo en raison de l’impureté du médium, qui lui permet de situer son travail aux limites du cinéma et des arts plastiques, du documentaire et de l’essai, rendant mouvantes les frontières entre ces pratiques, Bouchra Khalili brouille les repères topographiques, produisant une confusion sur le statut des images et une forme d’ambiguïté qui permet précisément à l’artiste d’élaborer des récits d’expériences perceptives sensibles et tangibles, liées aux trajets migratoires, et aux états actuels des espaces frontaliers et urbains

Le film mapping journey #5 est extrait d’une série de vidéos constituée dans son ensemble de 8 témoignages de voyageurs clandestins. Au premier abord, nous sommes frappés par la simplicité du dispositif qui tranche avec la complexité du voyage. Il s’agit pour chaque récit d’un plan fixe sur une carte du territoire concerné, sur laquelle la main du voyageur vient dessiner au crayon le périple au fur et à mesure du récit de ses étapes. Chacun relate les épreuves traversées avant d’arriver à la destination finale.
La source de la voix reste hors-champ, la clandestinité ne permettant pas de montrer davantage que la main. On peut y voir un témoignage de l’invisibilité de celui qui n’a pas de situation, une mise en image de ce moment délicat du déplacement de l’identité.

A travers ses œuvres, Bouchra Khalili propose une cartographie alternative à base de témoignages, d’expériences physiques et des errances individuelles de voyageurs clandestins.