ART | FILM

The industry is finished

01 Avr - 23 Avr 2005
Vernissage le 05 Avr 2005

Un film d’animation absurde sur un voleur d’âmes aux prises avec un enfant robinet kamikaze. A l’origine, des dessins proches de l’écriture automatique et du dripping. Et des personnages aux contours incertains. Une narration violente pour un conte poétique.

Christine Rebet
The industry is finished

La galerie Kamel Mennour est heureuse d’annoncer la toute première exposition en France de Christine Rebet « The Industry is finished » featuring the Soul Hunter and other stories .

The Soul Hunter est un film d’animation de 2’30, créé à partir de plus de 1000 dessins réalisés par Christine Rebet sur papier aquarelle, et filmés en 35mm image par image. Dans cette première œuvre cinématographique, la jeune artiste française met en scène un voleur d’âmes inquiétant, aux prises avec un enfant robinet kamikaze.

Ce conte bizarre et immensément poétique est très caractéristique de l’univers de Christine Rebet : souvent absurde et énigmatique, sombre et troublant, peuplé de personnages loufoques, cruels, pathétiques et touchants.

Les dessins de l’artiste, proches de l’écriture automatique et du dripping, mais aussi de l’imaginaire enfantin, sont constellés d’éclaboussures, de traces noires et de taches d’eau colorée. Montés en film, ils créent une symphonie visuelle assez aberrante, ancrée dans l’illogisme surréaliste et le rêve.

Les personnages ont des contours incertains et gigotent constamment, dans une sorte de tremblement incontrôlable. Cette instabilité contribue à perturber la vision du spectateur, et augmente la sensation de déséquilibre et de violence de la narration. Le rythme, décousu et saccadé, à la manière d’un Oskar Fischinger, explose le schéma narratif du dessin animé, faisant pénétrer dans un espace-temps non cartésien et visuellement jouissif.