ART | EXPO

The end is near (in a way), so repent somehow

05 Jan - 09 Fév 2008
Vernissage le 05 Jan 2008

La galerie Jean Brolly présente la première exposition en France des dessins de l’artiste américain David Scher, à l’humour bien particulier.

David Scher
The end is near (in a way), so repent somehow

« Je pense que je dessinais avant de savoir parler » déclare David Scher. Il aime tellement ce moyen d’expression qu’il va consigner toutes ses idées dans des petits carnets de notes qu’il rempli au grès de son humeur. Ainsi, pas moins de 900 carnets intimes ont été remplis à ce jour, et certains d’entre eux seront montrés pour la première fois au public.

Ses œuvres sur papier caractérisent parfaitement sa vision du monde. Univers souvent étrange où se côtoient des machines moyenâgeuses infernales installées dans des villes improbables dans lesquelles des personnages énigmatiques vaquent à des occupations désuètes. Il devient difficile de décrire ses dessins tellement ils foisonnent de situations cocasses.

Avec un sens de l’humour très particulier, David Scher retient toute notre attention nous obligeant à nous questionner sur notre façon de regarder et de comprendre les choses. En associant des techniques diverses – il aime se servir très librement d’aquarelle, de gouache, de crayon, d’encre et de collage sur un même dessin – des éléments disparates, des mots et des phrases énigmatiques, il nous décrit un monde absurde, fragmenté, qui est une porte ouverte à diverses interprétations.

Un catalogue de 120 pages est édité pour cette occasion avec des textes de Alain Coulange, Erwan Bout ainsi qu’une interview avec Jean Brolly.

Clarinettiste, David Scher se produira le soir du vernissage à 19h avec le groupe Frank Noise : Timothy Kane, Max Ray et Paul Scher.