ART | EXPO

The Bronze House

28 Sep - 30 Déc 2012
Vernissage le 27 Sep 2012

«The Bronze House» est un projet ambitieux développé par Plamen Dejanoff qui explore les liens entre art et économie, développant un travail à mi-chemin entre les stratégies capitalistes d’un monde globalisé et une critique ironique et désenchantée du monde de l’art tout en questionnant le rôle de l’artiste dans nos sociétés contemporaines.

Plamen Dejanoff
The Bronze House

Plamen Dejanoff est né en 1970 en Bulgarie et vit et travaille à Vienne. Il a su créer son propre champ d’action dans le domaine de l’art en infiltrant ceux des affaires et de la communication.

En 2006, il présente «Planets of Comparison», pensé pour sa ville de naissance, Veliko Tarnovo, cité médiévale et ancienne capitale du Second Empire Bulgare. L’artiste y a acquis sept maisons pour les transformer en lieux d’exposition accueillant les branches bulgares de musées internationaux. L’intention originelle a depuis évolué en fonction des réalités économiques, administratives et conceptuelles. Aujourd’hui, les parcelles de terrain doivent accueillir différentes infrastructures, toute réalisées en bronze: une bibliothèque, un cinéma, un théâtre, un lieu d’exposition et des ateliers.

«The Bronze House» est la première de ces installations architecturales, véritable sculpture habitable en bronze de 600 m2. La progression de la construction de cette maison est le thème central de cette exposition, qui a déjà fait étape au MUMOK Musée d’Art Moderne et au MAK Musée autrichien d’arts appliqués de Vienne (Autriche), à la Kunstverein d’Hambourg (Allemagne) et au MAMbo Musée d’Art Moderne de Bologne (Italie). Afin de financer ce projet, Plamen Dejanoff a par ailleurs créé une fondation. Le succès de cette aventure dépend aujourd’hui de tout un réseau international de partenaires (artistes, directeurs de musées, collectionneurs, entrepreneurs, galeristes, etc.).

Le choix d’un matériau tel que le bronze, médium classique dans l’art mais peu conventionnel en architecture, représente un challenge à la fois en termes de construction, mais également de fabrication, chaque élément constituant une véritable œuvre d’art, similaire aux autres qu’en apparence.
L’exposition présentée au FRAC Champagne-Ardenne met l’accent sur la genèse du projet pensé pour la ville de Veliko Tarnovo et présente ses développements les plus récents. Elle regroupe de nombreuses maquettes et prototypes, mais également des esquisses, dessins et autres collages qui illustrent l’immensité du travail préliminaire à la construction, ainsi que des installations, à la lisière entre art conceptuel et «Hyper-Pop Art». Des dessins originaux de Le Corbusier, prêtés par la fondation du même nom, viennent compléter cet ensemble.