DESIGN | EXPO

Techniques mixtes et dimensions variables

23 Mai - 28 Juil 2012
Vernissage le 23 Mai 2012

La Galerie kreo présente une nouvelle exposition de groupe intitulée Techniques mixtes et dimensions variables réunissant des pièces importantes des designers de la galerie. La confrontation de matériaux, dimensions, et techniques, au travers des pièces de l'exposition incite à un nouveau regard.

Ronan & Erwan Bouroullec, Pierre Charpin, Hella Jongerius, Adrien Rovero, Studio Wieki Somers, Martin Szekely, Ettore Sottsass et Alessandro Mendini
Techniques mixtes et dimensions variables

La table basse Mini-Swatch d’Hella Jongerius
La mini-swatch possède un plateau polychrome, réalisé en marqueterie de résine, dont les formes s’imbriquent comme dans un puzzle. Les couleurs, rose pâle, gris bleuté, noir, emblématiques de l’univers d’Hella Jongerius, ont été spécialement développées pour cette collection.
Le plateau repose sur trois piètements triangulaires, exécutés en bois de noyer, dont la simplicité formelle met en valeur le chromatisme et la modernité du plateau.
La mini-swatch est le résultat d’un travail artisanal qui fait simultanément appel à des techniques traditionnelles et modernes, en vertu de cette hybridation qui caractérise les créations d’Hella Jongerius.

Cabinet Cléome Elegans bleu d’Alessandro Mendini
Rare pièce vintage, qui illustre bien la liberté, la vitalité et la construction des pièces de Mendini. Il s’agit d’une combinaison, ou plutôt d’un jeu, de couleurs et de formes posées les unes sur les autres: une boîte surmontée d’une tête de poisson, posée sur une base conique de forme plissée. Une sorte de personnage, qui interpelle le spectateur.
«Mes objets sont comme des personnages dans un théâtre» aime à dire Mendini.

Armoire
d’Ettore Sottsass
L’Armoire est constituée, telle une «boîte», de différents panneaux:
Panneaux bois, mais aussi de liège où sont punaisés des images, des cartons d’invitation et des dessins choisis par le designer, ou encore d’ardoise noire sur laquelle apparaissent à la craie, tels sur un tableau d’écolier, des textes et signatures de Miquel Barcelo et Ettore Sottsass.
On retrouve dans cette pièce les fondements du travail de Sottsass: des formes géométriques, l’utilisation de couleurs primaires et le mélange des matériaux, qui définissent un langage inhabituel, et contestent la production industrielle uniformisante.

La Boîte et le Vase Ignotus Nomen de Pierre Charpin
Chacune des pièces de la toute dernière collection Ignotus Nomen conçue par Pierre Charpin, se compose d’une forme générale très minimale, d’un blanc immaculé, qui se trouve comme «habitée» d’une seconde forme, énigmatique et sensuelle, satinée noire.
«Ces formes noires ou blanches, austères et sensuelles, exhibent leur paisible inutilité. Qu’elles soient couchées ou bien dressées, elles existent devant nous sans rien révéler de leur origine et de leur provenance… Ces formes captent notre attention, aiguisent notre imagination. Elles médiatisent notre rapport à l’objet, offrant une relation plus poétique, plus spirituelle à celui-ci.
Plus que jamais, simplifier, c’est pour moi proposer une suspension du sens.
C’est proposer des objets comme récepteurs plutôt que comme émetteurs de signification».