ART | SPECTACLE

Tartuffe

10 Oct - 22 Oct 2013
Vernissage le 10 Oct 2013

Guillaume Bailliart propose une version singulière de Tartuffe. Seul en scène, L’acteur-auteur joue tous les rôles. Il débite le texte moins pour en épuiser le sens que pour faire sentir l’extraordinaire énergie de la langue de Molière. Ce qui l’intéresse c’est la parole elle-même: sa démesure, ses fulgurances et ce qu’il nomme la «dictature formelle du vers».

Guillaume Baillart
Tartuffe d’après Tartuffe d’après Tartuffe d’après Molière

«Tous les personnages de son récit le traversent»

«Ce Tartuffe en solo me donne l’illusion de saisir ce vieux texte, dans un état quasi utérin. Quelque chose comme: «la dernière lecture solitaire, par son auteur, du poème dramatique qu’il termine de composer».

L’acteur-auteur se tient sur la page noire de la scène —un négatif du manuscrit, la distribution s’y détache en grandes lettres capitales blanches. L’acteur-auteur se tient seul au milieu de l’espace, et tous les personnages de son récit le traversent, instantanément. C’est en soi une performance. Ce qui me frappe c’est l’étourdissement qui nous prend, et ce moment du clignement d’yeux où les personnages se confondent légèrement. Dans ces moments de brève confusion, on frôle un état d’indifférenciation du personnage. Et à cette seconde —exit le personnage, exit la fiction— nous ne sommes plus en présence que de deux éléments profonds: le geste de l’auteur, et la langue.

Là, on croit entendre Molière lui-même, l’auteur public, attaqué, menacé. On l’entend qui se redresse, déclare, esquive, frappe, bouffonne. et au-delà de l’orgueil de l’homme, du miel pesé, et des venins savants, une chose se déploie, c’est comme la langue elle-même. Le rythme continu des alexandrins nous délivre le souffle sous-jacent du poème, l’énergie qui y est scellée. En voyant cette performance, il me semble que si quelque chose de ce texte survit littéralement à son époque, et nous parvient intact, ce doit être ça: l’énergie de la langue.» (Yann Métivier)

Par Guillaume Bailliart
Accompagné depuis le gradin par Yann Métivier, François Herpeux, Viviane Balsiger

Informations
Guillaume Baillart, Tartuffe
Tous les jours à 20h
Le jeudi à 19h, à l’exception du jeudi 10 octobre à 20h
Relâche mercredi et dimanche