PHOTO

Tapis lumière

Dans un espace vide ou simplement ponctué de quelques meubles rares, le Tapis lumière, objet de toutes les convoitises, est exposé. Suspendu dans le vide, ce somptueux soleil de soie sauvage bicolore illumine de sa simplicité l’appartement. Rena Dumas a songé, dans le silence de ses lectures, à cette rencontre avec la philosophie de l’épure qu’égrène de ses mots François Cheng. Une expression littéraire qu’elle sent si proche d’elle-même et de ses propres contemplations. La beauté des couleurs empruntées à la nature, la sensualité de la soie qui se laisse caresser invite à la méditation, la surface infinie, irréelle suscite le doute, un tapis surgi d’un ailleurs que l’on n’ose regarder de peur de s’y abîmer.

Depuis les années 80, Rena Dumas invente avec ses mots une expression raffinée pour des ensembles décoratifs et du mobilier. La richesse des matières et des techniques traditionnelles constituent son répertoire unique.
Rena Dumas crée des meubles légers, subtils, meubles-mobiles comme à l’origine des temps, nomades, pliables, évolutifs, ces objets semblent fuir d’eux-mêmes, échapper à la rudesse des hommes. Meubles délicats et subtils revêtus en placage des bois les plus doux, Wenge, frêne ondé pour la gamme Okeanis créée en 1988, ils sont la démonstration de la grande justesse de cette création. En 20 ans, ils n’ont pas subi le dommage du temps. Chaque pièce de la collection cache ses trésors, ses secrets qui sont, en réalité, l’œuvre d’un ingénieur aux doigts de fée.

Pierre Staudenmeyer avait pour Rena Dumas une grande admiration. Il a souhaité, peu avant de disparaitre, établir le lien. En 2007 la galerie Kreo a produit une édition d’un tabouret pliant en ébène massif du Gabon. Son apparente simplicité est illusoire, les rainures assemblées impriment une dynamique optique qui sème le trouble.
A n’en point douter, Rena Dumas est une alchimiste des formes et des matières, qui sait s’adjoindre le mouvement perpétuel de la lumière.

Rena Dumas
Tapis Lumière, 2008.  Soie sauvage. 240 x 160 cm.
Table Okeanis, 1988. Table à rallonge, placage et massif de frêne ondé, finition vernis satin. 100 x 72 cm.
Table Okeanis, 1988. Petite table modulaire, placage et massif de wengé, finition vernis satin. 50 x  60 cm.
Bibliothèque Okeanis, 1988. 152 x 75 x 50 cm.
Tabouret, 2007. Aluminium anodisé noir, ou version en ébène massif du Gabon. 35 x 54,5 x 25 cm.