ART | EXPO

Taiféd uo taif ertê tuep tuot

02 Juin - 25 Juil 2015
Vernissage le 02 Juin 2015

Ce projet se présente comme la mise en exposition d’un catalogue autour du travail de Giuliana Zefferi. L’édition se déploie sous la forme de lés imprimés sur lesquels apparaissent des images d’œuvres, de documents et d’archives. La mise en espace, composée de plusieurs plans verticaux, invite le spectateur à naviguer parmi les éléments et à les manipuler.

Giuliana Zefferi
Conception graphique: Syndicat

Taiféd uo taif ertê tuep tuot

Profondément attachée à l’histoire des formes qui motive pour partie sa production, Giuliana Zefferi interroge la notion du travail dans la sculpture. La remise en forme permanente de modules de base, conservés ou fabriqués en réserve d’un usage à venir, lui permet de maintenir une activité constante d’assemblage, comme dans un grand «studio» où l’espace de travail se confond avec le verbe étudier à la première personne.

Puisant son inspiration autant dans la science-fiction que dans l’Antiquité, dans le design que dans l’architecture, elle offre au regard des structures qui sont comme autant de promesses de constructions en devenir.

Le projet “Taiféd uo taif ertê tuep tuot” se présente comme la mise en exposition d’un catalogue monographique autour du travail de Giuliana Zefferi. Cette édition se déploie à In extenso sous la forme de lés imprimés sur lesquels sont visibles des images d’œuvres (sculptures, installations, vidéos), de documents et d’archives, ainsi qu’une conversation avec l’artiste. La mise en espace composée de plusieurs plans verticaux invite le spectateur à naviguer parmi les éléments et à les manipuler.

La conception graphique a été confiée au duo Syndicat, François Havegeer et Sacha Léopold, afin qu’ils interprètent sous la forme imprimée, les jeux de déplacements et de superpositions, les effets de textures et de matières présents dans la pratique de Giuliana Zefferi.

À travers le format de l’exposition-édition, “Taiféd uo taif ertê tuep tuot” interroge la monstration, la circulation et la réception d’une pratique artistique: le support imprimé donne à voir les écarts possibles entre la réalité de l’œuvre et les images qui la représentent. Ce projet, dont In extenso accueille le premier volet, est conçu pour être itinérant et in progress. Il se déploiera ensuite ailleurs et autrement, nourri de nouveaux éléments et agencements.

Ainsi “Taiféd uo taif ertê tuep tuot” matérialise une réflexion collective sur les temporalités de l’œuvre, de l’exposition et de l’archive, et rend visible le mouvement des images et leurs potentiels devenirs.