ART | EXPO

Tableaux-valises et dessins

09 Jan - 20 Fév 2016
Vernissage le 09 Jan 2016

Daniel Dezeuze se joue du vide et du plein, provoque des télescopages entre couleurs et objet, peintures et dessins, entre les œuvres au sol et celles qui se trouvent au mur. Dans son monde, les tableaux sont valises, les sculptures tableaux et les dessins s’envolent.

Daniel Dezeuze
Tableaux-valises et dessins

Peut-on rendre compte du trajet d’un voyageur? Ou d’un vol de papillon? Daniel Dezeuze convoque Euclide et Lewis Carroll dans une nouvelle exposition ponctuée de tournures topologiques, d’exclamations euclidiennes, et de tableaux-valises.

L’artiste provoque des télescopages entre couleurs et objet, peintures et dessins, entre les œuvres au sol et celles qui se trouvent au mur. «De l’autre côté du miroir» les tableaux sont valises, les sculptures tableaux et les dessins s’envolent.

Cet accrochage énigmatique et ludique est pensé par l’artiste comme un «work in progress dans l’enfance de l’art». Libéré des pesanteurs et des règles de l’art, Daniel Dezeuze se joue du vide et du plein et utilise le dessin pour prendre de la hauteur et regarder le monde avec légèreté.

Membre fondateur du groupe Supports/Surfaces, Daniel Dezeuze poursuit depuis quarante ans un travail de déconstruction des supports et matériaux traditionnels de la peinture. Très tôt curieux des cultures nomade et extra-européennes, il s’est inscrit dès les années 1960 dans une relecture de l’art américain abstrait ou minimaliste.

Imprégné de pratiques artisanales et d’anthropologie, son itinéraire singulier passe par l’expérimentation de matériaux considérés comme pauvres — bois, grillages, filets, tissus — et d’objets détournés.

L’œuvre de Daniel Dezeuze influence aujourd’hui toute une nouvelle génération de peintres américains et fait l’objet d’une redécouverte critique outre-Atlantique.

Né en 1942 à Alès, Daniel Dezeuze vit et travaille à Sète.

Vernissage
Samedi 9 janvier 2016 à 12h