ART | EVENEMENT

[Table ronde] Université de Versailles: La question de l’interactivité dans les arts numériques

11 Mar - 11 Mar 2005

Des courants de pensées émergent dans l’art numérique. Certains mettent en avant l’aspect ludique comme une finalité de l’oeuvre. D’autres encore valorisent l’hypertechnologie, qui restaurerait une certaine technicité dans l’art. L’interactivité dans les arts numériques fait débat. Quels sont les théories autour de cette notion ? Comment le public appréhende-t-il les oeuvres numériques ?

«La question de l’interactivité dans les arts numériques»

L’événement
Communiqué de presse

Dans le cadre du cycle de conférences intitulé «l’art et la science autour de la table», les étudiantes Agathe Bataille, Sophie Maurice et Marion Tisserand, de la maîtrise professionnelle « métiers des arts et de la culture » de l’institut universitaire professionnalisé de l’université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines sont heureux de vous convier à une table ronde sur la question de l’interactivité dans les arts numériques le vendredi 11 mars 2005 à 18H00.

L’interactivité a toujours été une constante dans l’art. La volonté des artistes de prendre en compte le visiteur dans le processus de création est aujourd’hui encore un débat au sein du champ des pratiques artistiques. L’art numérique semble s’attacher à cette question. Des courants de pensées émergent, certains mettent en avant l’aspect ludique comme une finalité de l’oeuvre. L’utilisation du médium numérique incluant la notion d’interaction ferait oeuvre. D’autres encore valorisent l’hypertechnologie, qui restaurerait une certaine technicité dans l’art. L’interactivité dans les arts numériques fait débat.

D’autres angles de questionnements peuvent être soulevés. L’interactivité ne maintiendrait-elle pas les visiteurs dans un rapport unique à l’oeuvre ? Est-elle un outil de meilleure réception des oeuvres pour le public ou un moyen d’expression pour les artistes ? L’interactivité est-elle appréhendée de manière différente dans les arts numériques ?

Intervenants
> Madeleine AkTyPi, théoricienne des nouveaux médias et écrivain. Elle termine sa thèse sur l’esthétique des interfaces Internet à l’Université Paris 8 où elle dispense également des cours au département Hypermédia.
> Luc Dall’Armellina, auteur de dispositifs web, chercheur en sciences de l’information et de la communication au LabSic de Paris13 et enseignant de design à l’école des beaux-arts de Valence. Il intervient en hypermédia et en design à Paris13, à l’ENSCI Paris et à l’école de Design de Nantes.
> Synesthésie. Depuis 1995, Synesthésie explore le médium internet et développe une analyse originale de la création contemporaine dans la perspective des réseaux numériques

Infos pratiques
> Lieu
Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines
Amphithéâtre Bertin
45, avenue des Etats-Unis. Versailles
Accès de Paris :
> train
Ligne Saint-Lazare/Versailles rive droite Arrêt Montreuil puis bus R direction « université »
> voiyure
A13 direction Saint-Quentin en Yvelines Versailles, à Marnes-la-Coquette prendre la sortie numéro 5 et continuer sur la D182, entrer dans Versailles, prendre le carrefour de la porte verte puis la rue du Général Pershing, pour arriver avenue des Etats-Unis.
> Horaires
de 18h à 20h
> Contact
T. 01 39 25 46 88
www.tables-rondes.uvsq.fr
> Entrée libre