ART | EXPO

Symposium Art & ethnobotanique

05 Sep - 07 Sep 2014
Vernissage le 05 Sep 2014

Chaque premier week-end de septembre, le Centre international d’art et du paysage organise des rencontres autour des pratiques contemporaines et du paysage. Cette année, elles mettent en avant l’ethnobotanique — l’étude des relations entre les plantes et les hommes— un domaine qui trouve un écho particulier dans le paysage artificiel du site de Vassivière.

Emmanuelle Bouffé, Carole Brousse, Andrea Caretto et Raffaella Spagna, Gilles Clément, Emeline Eudes, Catherine Jobin, Catherine Lachaud, Liliana Motta, Jean-Jacques Peyrissaguet, Bénédicte Ramade, Thierry Thévenin
Symposium Art & ethnobotanique

Depuis deux ans, le Centre international d’art et du paysage de l’île de Vassivière organise annuellement, chaque premier week-end de septembre, des rencontres autour des pratiques contemporaines et du paysage dans une définition élargie, à la fois anthropologique, artistique, littéraire, philosophique et scientifique. Cette année, nous avons associé Thierry Thévenin (agriculteur cueilleur, botaniste de terrain autodidacte, phytologue et herboriste basé à Mérinchal en Creuse) à la programmation de ce symposium de recherche sur les relations entre l’art contemporain et l’ethnobotanique qui vise à croiser deux domaines qui dialoguent rarement.

C’est à partir de la notion d’expérimentation que des parallèles pourront être établis entre d’un côté des démarches d’artistes plasticiens, et de l’autre celles de jardiniers, herboristes et cueilleurs de plantes qui, chacun dans leur domaine, maîtrisent un savoir et développent des pratiques expérimentales. Nous étudierons comment ces connaissances et ces pratiques sous-tendent un autre rapport de l’homme à la nature, dont les modes révèlent des questions de pouvoir, de contrôle et de liberté. Nombre d’artistes contemporains se sont, en effet, intéressés à l’histoire des plantes, à leurs usages, à leurs circulations ainsi qu’à la transmission de leurs savoirs.
L’ethnobotanique, en tant qu’étude des relations entre les plantes et les hommes, trouve quant à elle un écho particulier dans le paysage artificiel du site de Vassivière.
Nous verrons également comment l’un et l’autre champ induisent un rapport particulier au monde: de la même manière que l’art envisage la réalité à travers un faisceau de significations qui demandent un effort d’interprétation, l’ethnobotanique place les plantes au cœur d’une histoire des usages qui n’est pas directement visible. Différentes interventions de botanistes, paysagistes, herboristes, artistes, historiens d’art et ethnologues articuleront théories et pratiques dans chaque domaine tout en valorisant les démarches croisées à partir d’exemples concrets, visites et ateliers.

Liste des intervenants
— Emanuelle Bouffé: paysagiste, jardinière et diplômée de l’Ecole nationale supérieure d’art de Nice (Villa Arson) et de l’Ecole nationale supérieure du paysage.
— Carole Brousse: doctorante en ethnologie à l’IDEMEC, Université d’Aix-Marseille
— Andrea Caretto et Raffaella Spagna: duo d’artistes italiens installés à Turin, qui s’intéressent tout particulièrement aux liens qui unissent les êtres humains à leur environnement
— Gilles Clément: ingénieur horticole, paysagiste, écrivain, jardinier et enseigne à l’Ecole Nationale Supérieure du Paysage à Versailles.
— Emeline Eudes: chercheur (associée au LADYSS à Paris) et docteur en Esthétique, Sciences et Technologies des Arts à l’Université Paris VIII. Rédactrice en chef de la revue ARTnord, consacrée à l’art contemporain nordique et balte.
— Catherine Jobin: cultive ses plantes dans son jardin «Le clos des simples» situé à Royère-de-Vassivière (23).
— Catherine Lachaud: illustratrice spécialisée dans la représentation des plantes. Elle a également illustré de nombreux ouvrages jeunesse, des reportages pour le magazine Rustica ou encore les Guides Gallimard.
— Liliana Motta: artiste-botaniste-paysagiste, de nationalité Argentine. Diplômée de l’Ecole nationale Supérieure des Beaux Arts de Paris, professeur à l’Ecole Nationale Supérieure du paysage de Versailles. Elle est l’auteure de la collection nationale de Polygonums agréée CCVS.
— Jean-Jacques Peyrissaguet a fait ses études de paysagisme à l’ENHITP (École nationale d’ingénieurs des travaux de l’horticulture et du paysage) d’Angers.
— Bénédicte Ramade est historienne de l’art spécialisée en art écologique américain auquel elle a consacré son doctorat. Critique d’art et journaliste, elle collabore avec L’oeil, Zérodeux, Esse, C.V. et fait désormais partie du comité éditorial d’Espace.
— Thierry Thévenin est agriculteur cueilleur, botaniste de terrain autodidacte, phytologue herboriste, enseignant pour la formation professionnelle, conférencier. Il est également l’auteur de plusieurs ouvrages d’ethnobotanique.

Programme
Vendredi 5 septembre. Ethnobotanique et herboristerie: histoire et enjeux
Rdv librairie du centre d’art
— 10h30: Inauguration d’une nouvelle Prairie fleurie de Gilles Clément sur l’île de Vassivière en présence du paysagiste Gilles Clément.
— 12h: Apéritif ouvert au public sur le parvis du Centre d’art.
— 12h30: Déjeuner au Centre d’Art par Gwendoline Jooren — Fines bouches: à table!
(Payant, sur réservation)
— 14h: Introduction au Symposium par Marianne Lanavère, directrice du Centre d’art et présentation des différents intervenants.
— 14h30: Conférence de Bénédicte Ramade, critique et historienne d’art: «Les plantes dans l’histoire de l’art contemporain» (titre provisoire)
— 15h30: Conférence de l’artiste et paysagiste Liliana Motta: «Déracinée» à partir d’exemples de jardins qu’elle a réalisés au Frac Lorraine (Metz), jardin du Palais de la Porte Dorée (Paris) etc.
— 16h30: Conférence de Thierry Thévenin «Ethnobotanique dans la montagne Limousine»
— 17h30: Visite du Jardin des Simples par Thierry Thévenin
— 18h30: Atelier-découverte mené par Catherine Lachaud autour du dessin d’observation des plantes du Jardin des Simples
En option: visite libre de l’exposition «Ce qui ne se voit pas» du groupe RADO au centre d’art
— 19h30: Dîner public par Gwendoline Jooren — Fines bouches: à table!

Samedi 6 septembre. Des terrains d’expérimentation
Rdv Salle Raoul Hausmann. Ile de Vassivière
— 10h: Recontextualisation du symposium et rappel des points évoqués la veille par Marianne Lanavère
— 10h30: Conférence de Carole Brousse: «Tentative de définition et origines de l’ethnobotanique»
— 11h30: Conférence d’Emeline Eudes «Comment vit-on avec les plantes»
— 13h: Déjeuner au Centre d’Art par Gwendoline Jooren — Fines bouches: à table!
— 14h30: Conférence des artistes plasticiens Andrea Caretto et Raffaella Spagna: «Matières végétales: pratiques d’expérimentation artistique autour de la relation sauvage/domestique»
— 16h: Visite de l’œuvre Les rêves de Tijuca d’Erik Samakh et témoignages des participants au projet (habitants du territoire qui ont contribué à replanter des arbres en 2003).
— 17h: Table ronde «Expérimentation(s) et savoir(s) dans les pratiques ethnobotaniques et artistiques» et synthèse de la journée avec Carole Brousse, Liliana Motta, Andrea Caretto et Raffaella Spagna, Emeline Eudes, Thierry Thévenin. Modérateur: Bénédicte Ramade
En option: visite libre de l’exposition «Ce qui ne se voit pas» du groupe RADO au Centre d’art.
— 19h30: Dîner public au Centre d’art préparé par Gwendoline Jooren — Fines bouches: à table! à partir des plantes cultivées au Clos des Simples par Catherine Jobin.
— 21h: En option: rencontre avec les résidents du Château Alice Didier-Champagne, Paul Maheke, (plasticiens) et Jérôme Mauche (écrivain) autour de leur projet en lien avec le paysage du Lac de Vassivière.

Dimanche 7 septembre
RDV Salle Raoul Hausmann. Ile de Vassivière
— 10h : Recontextualisation du symposium et rappel des points évoqués la veille par Marianne
Lanavère
— 10h30: Conférence d’Emmanuelle Bouffé, paysagiste, autour des enjeux relatifs à l’utilisation des plantes dans les projets d’aménagement du paysage et/ou de création de jardins.
— 11h30: Conférence de l’artiste et paysagiste Jean-Jacques Peyrissaguet: «Le jardin potager: une expérience artistique, collective et thérapeutique»
— 12h30: Table ronde «Enjeux politiques, écologiques et culturels de l’ethnobotanique» et synthèse de la journée avec Emmanuelle Bouffé, Carole Brousse, Jean-Jacques Peyrissaguet, Bénédicte Ramade et Thierry Thévenin
Modérateur: Emeline Eudes (sous réserve).
Synthèse par Marianne Lanavère et clôture du symposium.
— 13h: Déjeuner au Centre d’Art par Gwendoline Jooren — Fines bouches: à table!