PHOTO

Swingin’ Safari

Le champ d’investigation des Qubo Gas pourrait se limiter au dessin, à travers ses multiples approches (les sculptures et la vidéo, dans le cas présent, ne sont que des extensions de leur travail en deux dimensions). S’ils ont bien cerné les potentialités du graphisme, au sens strict du terme, les influences débordent largement du côté des musiques électroniques, du design et de l’art du paysage.

Aucune contradiction dans la rencontre de ses ressources «primitives». Le maître-mot du groupe reste le plaisir, notamment peut-être celui de composer à plusieurs mains. En effet, chacune des réalisations est un conglomérat d’idées, de formes, de figures qui appartient à chacun des trois membres. Impossible de savoir qui fait quoi.

Il y a pourtant bien une signature Qubo Gas mais celle-ci se diffuse aux quatre coins de la page. C’est certainement la raison pour laquelle le trio aime les situations de contamination. C’est peut-être aussi pour cela que cette contamination produit des architectures étranges et luxuriantes qui s’évanouissent aussitôt dans d’autres formes proliférantes.

Le dessin des Qubo Gas ne connaît pas de frontières. Il se partage à plusieurs jusqu’à provoquer de l’interactivité, il virevolte du côté de l’animation et de la sculpture en reprenant sensiblement les mêmes codes. Dans Shimmy Shimmy Grass par exemple, un développement du dessin sur le net qui réagissait en temps réel aux données météorologiques transmises par des sondes provenant du monde entier.
Un dessin sans frontières donc, également parce qu’il s’étire à la surface de la feuille, ménageant des séquences de profusion et de vide, du décor exotique au blanc polaire. L’art du paysage, nous en parlions, se situe précisément dans cette quête permanente de l’air que l’on respire et des territoires que l’on parcourt.
Le design et la musique, autres sources d’influences gagnent aussi ces ambiances. L’un en habitant les couleurs et les formes. L’autre en donnant le rythme à ces nombreux successions de champ et de déplacement.

Pas de frontières, pas plus de limites. Le Swingin’ Safari du trio français est un jardin extraordinaire qu’on ne finit jamais d’explorer.

Qubo Gas
Sans titre, 2008.Feutres sur papier. 28,5 x 21 cm.
Sans titre, 2008. Feutres sur papier. 42 x 30 cm.
Sans titre, 2008. Feutres sur papier. 28,5 x 21 cm.
Sans titre, 2008. Feutres sur papier. 29 x 21 cm.
Sans titre, 2008. Aquarelles, encre de chine, feutres sur papier. 32 x 24 cm.
Spider alphabet, 2008. Feutres sur papier. 32 x 24 cm.
Sans titre, 2008. Aquarelles, encre de chine, feutres sur papier. 47,5 x 18,5 cm.
Sans titre, 2008. Aquarelle, encre de chine et feutre sur papier. 42 x 30 cm.
Spark Club, 2008. Tirage Lamba sous Diasec. 90 x 130 cm.
Sans titre, 2008. Feutres  sur papier. 42 x 30 cm.
Spotless Mind, 2008. Feutres sur papier. 28,5 x 21 cm.
Space Is The Place, 2008. Aquarelles, encre de chine  sur papier. 32 x 24 cm.
Sans titre, 2008. Feutres sur papier. 47,5 x 18,5 cm.