ART | EXPO

Sous nos yeux (partie 2)

19 Sep - 17 Nov 2013
Vernissage le 18 Sep 2013

«Sous nos yeux (partie 2)» poursuit l'exploration de la réalisation de l'œuvre et des conditions de son exposition: le spectateur évolue dans un labyrinthe architectural où il est libre de naviguer au gré des multiples «entrées» dans les œuvres.

Mustapha Akrim, Gabriella Ciancimino, Shezad Dawood, Ninar Esber, Patricia Esquivias, Pedro Gomez-Egaňa, Camille Henrot, Mohamed Larbi Rahali, Younès Rahmoun, Oriol Vilanova
Sous nos yeux (partie 2)

«Sous nos yeux» est un projet en plusieurs parties, composé d’expositions, de résidences d’artistes et de rencontres. À Mulhouse, Abdellah Karroum, commissaire associé à La Kunsthalle en 2013, propose deux expositions, une émission de radio et de nombreuses nouvelles œuvres.

Le projet explore le vocabulaire d’un groupe d’artistes qu’Abdellah Karroum a baptisé, pour la première fois au Maroc, la «Génération 00», et qui partagent une même approche artistique en ce début de XXIe siècle. «00» renvoie à l’idée de rupture avec une histoire de l’art linéaire et favorise le dialogue entre Art et Histoire. Ce concept replace d’une part, chaque production dans son contexte et d’autre part, chaque artiste en tant que citoyen s’interrogeant sur des questions liées au mouvement, à la résistance ou à la liberté dans le monde. Issu d’un environnement culturel et social bien précis, le concept de Génération 00 a très vite été repris dans des projets de conférences sur plusieurs continents. Les problèmes soulevés par l’idée de «Génération 00» dépassent le cadre de l’art et ne se limitent pas à une seule région du monde.

A La Kunsthalle Mulhouse, «Sous nos yeux (partie 2)» investit pour la seconde fois le même lieu d’exposition, faisant suite au premier volet présenté en début d’année 2013. Le troisième opus sera présenté début 2014 au MACBA, Musée d’Art Contemporain de Barcelone. La majorité des œuvres de ce projet sont nouvellement produites et commandées par La Kunsthalle et le MACBA.

«Sous nos yeux» est imaginé comme un chantier exploratoire des formes d’exposition dont l’objet est de relier la production de chaque œuvre à une proposition artistique comme une réponse qui positionne l’artiste dans le monde. Le quotidien et l’immédiat interagissent avec l’histoire et le lointain. Le travail est déplacé de son lieu de production comme un geste vers son site d’exposition, comme une image ou la répétition de ce geste.

«Sous nos yeux (partie 2)» poursuit l’exploration du contexte d’émergence de l’œuvre et des conditions de son exposition. Par opposition à la première partie dans laquelle les œuvres définissaient un espace ouvert, dans ce deuxième volet, l’espace est construit, morcelé, et s’apparente à des pages successives et alignées. Dans une «mise en page» originale, associant l’idée d’un livre ouvert à celle d’un labyrinthe architectural, le spectateur a le choix de lire ou naviguer au gré des multiples «entrées» dans l’œuvre.

Un projet d’exposition proposé par Abdellah Karroum.
Abdellah Karroum travaille sur les questions de création d’espaces et le vocabulaire de l’art. Fondateur de l’appartement 22, il a été commissaire associé aux biennales de Dakar (2006), Gwangju (2008), du Bénin et de La Triennale au Palais de Tokyo de Paris (2012. Il est directeur du Mathaf: Arab Museum of Modern Art, Doha (Qatar).