DANSE

Songs of the Disinherited Coproduction

04 Avr - 05 Avr 2008

«Pourquoi n’y a-t-il pas d’anges noirs au paradis ?» s’interroge l’héroïne de Songs of the Disinherited, la pièce culte de Donald MacKayle.  Commentée par le chorégraphe en personne et interprétée par Géraldine Amstrong, elle offre la vision d’un monde où il faut lutter pour survivre.

Communiqué de presse
Donald McKayle ,
Géraldine Armstrong

Songs of the Disinherited Coproduction

Horaires : vendredi à 20h30, samedi à 15h. Conférence dansée

— Interprétation : Magali Verin, James Carles, Ilouia Plotnikova (sous réserve), Georgey Souchette, Maud Bellance, Brigitte Autin, Nicolas Godefroy, Mario Piquionne, Renaud Dallerac

 

Le chorégraphe Donald McKayle en personne évoque l’ensemble de sa carrière artistique et commente Songs of the Disinherited (Les Chants des déshérités), qui est présenté ici par Géraldine Armstrong.

Chorégraphié en 1972, Songs of the Disinherited (Les Chants des déshérités) est une des oeuvres phares de Donald McKayle. En quête d’une vie meilleure, ses personnages expriment leur malaise dans un monde où il leur faut lutter pour survivre. Dans le solo central, une danseuse regarde la fresque de la chapelle Sixtine et s’interroge : «Pourquoi n’y a-t-il pas d’anges noirs au paradis ?». À travers quatre sections à la fois lyriques et passionnées, la pièce décrit le combat pour la justice et l’égalité.