ART | EXPO

Some Translations

12 Sep - 14 Oct 2006
Vernissage le 09 Sep 2006

Depuis 10 ans, Harrell Fletcher travaille à l’intersection entre l’art et la vie ordinaire, créant des projets qui questionnent le collectif par le biais de la collaboration. À l’occasion de sa première exposition personnelle en France, il a demandé à 13 collaborateurs d’illustrer une de ses idées.

Some Translations de Harrell Fletcher

«Que serait le monde de l’art (et le monde en général) s’il se trouvait ancré dans un système socialiste et non pas capitaliste ? Que se passerait-il si nous choisissions le partage, l’égalité et l’entraide, à la place de la compétition, l’élitisme et la poursuite de la célébrité ? Il y a beaucoup de frustration, alors que pouvons-nous faire pour rendre le monde meilleur ? Ce serait merveilleux de pouvoir révoquer Bush et détruire les hiérarchies dans le monde de l’art, malheureusement cela prendrait beaucoup de temps.

Je transporte souvent dans la poche de mon manteau les œuvres de mes amis afin de les montrer aux personnes que je rencontre au cours de la journée. Les œuvres sont un peu chiffonnées, mais au moins les gens les voient et les apprécient. En général, c’est ce que j’essaie de faire avec mes projets : trouver la manière de partager avec les gens les choses que j’aime.»

Harrell Fletcher, «It’s a lot funner with friends and bunch of Fireworks», 2004 – publication about a project for the whitney biennal and socrates sculture park.

Depuis 10 ans, Harrell Fletcher travaille à l’intersection entre l’art et la vie ordinaire, créant des projets qui questionnent le collectif par le biais de la collaboration. Fletcher a fait le choix de mettre l’autre en avant. Avec intelligence et empathie, il nous entraîne vers la joie et l’émotion que procure l’amour de son prochain.

À l’occasion de sa première exposition personnelle en France, Harrell Fletcher a demandé à 13 collaborateurs d’illustrer une de ses idées : Dave Bryant, Dana Dart-McLean, Alyse Emdur, Mary George, Jess Hillard, Miranda July, Brian Merkel, Kenneth Andrew Mroczek, Shaun Odell, Santiago de Paoli, Emily Prince, Lucy Raven, Trevor Shimizu.

Aussi, il va transformer une des sculpture d’Andrea Blum en unité de visualisation des éléments qui affectaient la vie de l’artiste lorsqu’elle a réalisé cette sculpture.

Article sur l’exposition
Nous vous incitons à lire l’article rédigé par Aurore Bonneau sur cette exposition en cliquant sur le lien ci-dessous.