DANSE | SPECTACLE

Solitudes duo

25 Jan - 26 Jan 2016
Vernissage le 25 Jan 2016

Le chorégraphe canadien Daniel Léveillé crée une suite à son spectacle Solitudes solo, une création 2012. Il présente aujourd’hui Solitudes duo au Théâtre de la Cité internationale les 25 et 26 janvier 2016.

Daniel Léveillé
Solitudes duo

Gros plans sur le couple. Masculins, féminins, mixtes, les duos se succèdent. Identités à fondre ou à défendre dans la blancheur immaculée d’un espace limité. Liberté à trouver dans la contrainte de la relation. Les hanches roulent, les cuisses s’enroulent. Les corps se lovent, s’envolent dans d’acrobatiques et tendres portés, s’effondrent sous le poids du mépris. Les semblables se rencontrent en miroir. La nature du lien se lit dans les regards, les tensions de la chair, la qualité du contact. Pudeur, passion, indifférence, affection et gourmandise s’expriment au son de clavecins et violons baroques et de la pop-rock des années 1970. Force, grâce et émotion se conjuguent dans l’exploit technique d’une danse exigeante, pour notre plus grand bonheur.

Interprètes à la création: Mathieu Campeau, Ellen Furey, Esther Gaudette, Justin Gionet, Emmanuel Proulx, Simon Renaud
Interprètes sur scène: Mathieu Campeau, Ellen Furey, Esther Gaudette, Justin Gionet, Brianna Lombardo, Emmanuel Proulx, Simon Renaud
Conception des éclairages: Marc Parent
Musique: Jean-Sébastien Bach, Pancrace Royer et autres classiques contemporains Conseillère aux costumes: Geneviève Lizotte
Direction des répétitions: Sophie Corriveau
Régie: Armando Gomez Rubio

Repères biographiques
Chorégraphe et pédagogue reconnu, Daniel Léveillé occupe une place à part dans le milieu de la danse contemporaine canadienne. En plus de trente-cinq années de pratique, il a contribué au développement de l’art chorégraphique en signant une trentaine d’œuvres. Amour, acide et noix (2001) établit sa réputation sur la scène internationale où il y présentera par la suite La pudeur des icebergs (2004) et Crépuscule des océans (2007). Avec Solitudes solo (2012), couronnée par le Prix du CALQ de la meilleure œuvre chorégraphique 2012-2013, il initie un nouveau cycle de création où l’on voit poindre une gestuelle plus fluide, le retour d’un costume autre que la nudité et qui réaffirme avec éloquence que l’on peut faire et dire beaucoup avec peu. Ce nouveau cycle se poursuit avec Solitudes duo (2015).

Informations
Théâtre de la Cité internationale
Du 25 au 26 janvier 2016, à 20h
Durée: 70 minutes
Tarifs: de 7 € à 22 €