DANSE | SPECTACLE

León, Lightfoot / Van Manen

18 Avr - 23 Mai 2019

En filigrane du programme León, Lightfoot / Van Manen : le Nederlands Dans Theater (NDT). Interprété par le Ballet de l'Opéra national de Paris, León, Lightfoot / Van Manen réunit trois pièces des chorégraphes Hans van Manen, Sol León et Paul Lightfoot, trois figures-clés du NDT.

Le Nederlands Dans Theater (NDT) rayonne à Paris, ce printemps, avec plusieurs événements en différents lieux. À Chaillot – Théâtre National de la Danse, les publics pourront bientôt découvrir trois pièces chorégraphiées par Alexander Ekman, Marco Goecke, Sol León et Paul Lightfoot. Trois pièces qui seront interprétées par le NDT 2. En amont, l’Opéra de Paris présente trois pièces de trois chorégraphes emblématiques du NDT, interprétées par le Ballet de l’Opéra. Soient les Trois Gnossiennes (1982) de Hans van Manen, ainsi que Sleight of Hand (2007) et Speak for Yourself (1999) du couple de chorégraphes Sol León et Paul Lightfoot. Avec le programme León, Lightfoot / Van Manen, l’Opéra de Paris propose ainsi une plongée dans le ballet contemporain néerlandais. Et ce, via trois pièces entrées à son propre répertoire. Pour un triptyque chorégraphique tout en virtuosité, où étonnement et fluidité se marient avec élégance.

Hans van Manen : figure emblématique du Nederlands Dans Theater (NDT)

Fondé en 1959 à La Haye par un groupe de vingt-et-une personnes, le Nederlands Dans Theater est une figure-clé du ballet contemporain. Après avoir notamment dansé avec Roland Petit à Paris, Hans van Manen rejoint le très jeune NDT en 1960. Il y reste danseur jusqu’en 1963 tout en devenant chorégraphe adjoint de la direction artistique (1961-1971). Par la suite, il y sera chorégraphe résident (1988-2003). Figure emblématique du NDT, Hans van Manen y a développé une danse alliant la rigueur du ballet classique à la vigueur dramatique de l’expressionnisme américain. Décor et costumes sobres, ses Trois Gnossiennes puisent ainsi directement dans la modernité de la musique d’Erik Satie. Entré au répertoire de l’Opéra national de Paris en septembre 2017, ce ballet prend les traits d’un duo entre un homme et une femme, où l’épure des formes répond à la simplicité de la musique.

NDT : l’actualisation du ballet contemporain avec Sol León et Paul Lightfoot

Encadrant ce duo, deux nouvelles pièces font leur entrée au répertoire du Ballet de l’Opéra national de Paris. Soient Sleight of Hand (2007) et Speak for Yourself (1999) des chorégraphes Sol León et Paul Lightfoot. Danseur britannique, Paul Lightfoot intègre le NDT 2 en 1985 ; danseuse espagnole, Sol León intègre le NDT 2 en 1987. Sol León et Paul Lightfoot commencent à chorégraphier ensemble dès 1989. Directeur artistique du NDT depuis 2011, Paul Lightfoot est secondé en cela par Sol León (conseillère artistique) depuis 2012. Avec Sleight of Hand, ils livrent un ballet où se côtoient géants et danseurs, sur une musique de Philip Glass. Pour une pièce majestueuse, dans un jeu d’ombres et lumières peuplé de duos mystérieux. Tandis qu’avec Speak for Yourself, neuf danseurs enchaînent duos et soli sur un sol mouillé, portés par les musiques structurées de Steve Reich et Johann Sebastian Bach.

León, Lightfoot / Van Manen : le Nederlands Dans Theater par le Ballet de l’Opéra

Programme en trois pièces, León, Lightfoot / Van Manen offre ainsi une plongée dans le ballet contemporain néerlandais. Un parcours non chronologique, qui souligne aussi bien la prégnante cohérence du Nederlands Dans Theater que la passation d’influences entre Hans Van Manen et le duo Sol León & Paul Lightfoot. Une histoire, en somme, de répétitions et différences, comme le Come Out de Steve Reich, articulant Speak for Yourself.