ART | EVENEMENT

Robert Malaval, peintre rock

07 Déc - 07 Déc 2005

Projection d’un remake de La Blonde et moi par Philippe Puicouyoul, suivie d’une table-ronde, puis d’une performance musicale de Xavier Boussiron. A l’occasion de l’exposition «Robert Malaval, Kamikaze».

Robert Malaval
Robert Malaval, peintre rock

19h00: Projection de La brune et moi
Réalisé en 1979 par Philippe Puicouyoul, La brune et moi est un remake punk de La blonde et moi, où Anouschka joue le rôle que tenait Jayne Mansfield dans la version hollywoodienne. De même, Eddie Cochran, Gene Vincent, Fats Domino, Duane Eddy sont remplacés par Les Privés, Astroflash, Marquis de Sade, Dogs, Taxi Girl… La Brune et moi, film de fiction sur une punkette rêvant de devenir une star, est un film témoignage de la scène rock de l’époque dont Robert Malaval était non seulement un membre actif, mais également un fervent admirateur.
Projection en présence du réalisateur.

20h30: Table ronde «Robert Malaval, peintre rock» (avec Alin Avila, Claude Lévêque, Jean-Louis Pradel et Jérôme Sans).
Ultime exposition de Robert Malaval, «Attention à la peinture!» s’est déroulée comme une intense performance en public, dans le hall de la Maison des arts et de la culture de Créteil. L’artiste réalisait chaque jour plusieurs toiles dans l’ambiance sonore qu’il avait imaginée pour l’environnement. Cette séance permet de mesurer toute l’importance de la musique dans l’œuvre de Robert Malaval et de valider la portée actuelle de sa pratique.

22h00: Performance musicale de Xavier Boussiron
La pratique de Xavier Boussiron, tout comme celle de Robert Malaval, oscille entre arts visuels, musique et spectacle. Il situe lui même son travail entre devoir de mémoire et monde parallèle. II a enregistré huit albums en huit ans et collabore régulièrement avec des plasticiens (Arnaud Labelle-Rojoux, Mike Kelley), des chorégraphes (Claudia Triozzi) ou des dramaturges (il co-signe avec Sophie Perez Menace de mort et son orchestre).
A l’occasion de cette Nuit Malaval consacrée à «Malaval, peintre Rock», Xavier Boussiron propose un live au titre évocateur: «Les mains de Boussiron and his stunted, torve, country, brested, has-been, and ready-made, melancholic like a colchique, unlaborosia, abandoned, laughy, and sneaky, and lost, vodkypayedback, incredibly deep touched, torride et désemparée, worn-out, deseperatly not italian, rarely cynical et jamais tranquille, documentary guitar!!!»

Infos pratiques
à partir de 19h
T. 01 47 23 54 01
contact@palaisdetokyo.com
L’exposition est présentée jusqu’au 8 janvier 2006.
Le Palais de Tokyo est ouvert du mardi au dimanche de midi à minuit.