DANSE

[Soirée] Nuit blanche: Parcours nord

02 Oct - 02 Oct 2004

Notre sélection d’événements éphémères ayant lieu dans le nord de Paris, entre Gare de l’est et la Villette, en passant par la rue des Martyrs. Installation multimédia ou in situ, spectacles vivants, expérimentation musicale et films d’artistes. Munissez-vous d’un plan de Paris.

Square Alban Satragne, (ancien hôpital Saint-Lazare)
119 rue du Faubourg Saint-Denis, 75010
M° Gare de l’Est
de 20 h à 8 h
Ce que l’ombre inspire, la lumière l’expire
Installations multimédia
Artistes :
Gim Hong Sok (Corée), Francisco Ruiz de Infante (Espagne), Mark Lewis (Grande-Bretagne, Canada),Nedko Mitev Solakov (Bulgarie), Nikos Navridis (Grèce), Nina Fischer et Maroan El Sani (Allemagne), Shen Yuan (Chine), Yang Jiechang (Chine, Allemagne), Nalini Malani (Pakistan)
Présentation
Dans les salles et sur la friche de l’ancien hôpital Saint-Lazare, les installations d’artistes internationaux accentuent les jeux d’ombre et de lumière. Le public est invité à se promener à travers une sorte de labyrinthe sombre et mystérieux, découvrant à chaque tournant des éléments en interaction avec l’architecture du bâtiment. Accueilli par une œuvre en mouvement de Shen Yuan, le spectateur pénètre dans l’édifice et découvre les projections de Mark Lewis, Nina Fischer et Maroan El Sani, Nikos Navridis et Yang Jiechang ainsi que l’installation lumineuse de Gim Hong Sok et l’univers merveilleux de Nedko Solakov. Dans la friche, il assiste en direct au processus de création du « chantier-studio » de Francisco Ruiz de Infante.

et de 21h30 à 6h
Vertiges
Spectacles vivants, Danse
Chorégraphes et danseurs
Karim Sebbar (Cie K) Armelle Devigon (Cie Lle), Isabelle Terracher (Cie L’échapée), Satchie Noro (Cie Satchie Noro), Cécile Mont-Raynaud (Cie Lunatic), Jutta Knödler (Cie Nö)
Coordination chorégraphique et scénographique
Karim Sebbar
Musiciens
Philippe Libois (piano), Nicolas Losson (électroacoustique), Alfred Spirli (objets sonores), Laure Lalanne (violoncelle)
Installation
Haut et Court
Présentation
Six danseurs solistes et quatre musiciens habitent les hauteurs de la cour. Les danseurs se déplacent, tombent, frôlent le sol, disparaissent, se renversent… Une danseuse est accrochée sur l’une des branches d’un arbre, une autre évolue sur une balançoire en tissu, en écoute tendue avec le musicien, un danseur dévale d’une façade à l’autre pour se poser sur le piano, une danseuse tourne à l’infini tandis qu’une autre évolue horizontalement, lovée dans sa liane, un autre corps est immobile… De la même façon, les sons et les musiques s’imbriquent, à l’écoute de la danse, jouant de la fluidité et des surprises. Diffusée depuis les fenêtres supérieures de la cour ou interprétée au pied des arbres, la musique donne l’urgence, la temporalité, la certitude du présent. Elle habite l’espace en continu et participe à créer une œuvre de nuances et de vertiges !

236 boulevard de la Villette
Façade de l’immeuble, 236 boulevard de la Villette, 75019
M° Stalingrad
de 20h à 8h
Fireplaces, 2004
Installations in situ
Artiste
Alix Delmas
Présentation
Sur le mur extérieur d’un immeuble parisien, Alix Delmas installe trois cheminées dans lesquelles s’insère l’image vidéo d’un feu étincelant. Chaque étage possède sa cheminée, comme si l’espace intime se reflétait à la surface de l’immeuble. Le feu de cheminée est une pratique universelle, ancestrale, il a ce pouvoir hypnotique propice à la rêverie. Il peut également renvoyer à certains clichés cinématographiques qui véhiculent l’idée d’une ambiance conviviale, romantique ou même érotique. Or les cheminées sont ici extraites de leur contexte. Sans décor et sans convives, ces objets apparaissent comme autant de leurres, reflétant l’image d’un manque et d’une absence. Avec de subtils décalages, Alix Delmas propose au spectateur de regarder attentivement ce qui nous entoure et d’en saisir les moindres nuances.

Gare de l’Est : Rue d’Alsace
Rue d’Alsace, 75010
M° Gare de l’Est
de 20h à 8h
Caresses de marquises
Expérimentation musicale
Artistes :
Robin Meier et Frédéric Voisin
Présentation
Depuis la rue d’Alsace qui borde la Gare de l’Est, se déploie un panorama sur les marquises alignées côte à côte. La mise en lumière de l’architecture métallique accentue les reliefs. Un sentiment de majesté et de calme se dégage de ce lieu inattendu où, pour Nuit Blanche, des êtres sonores constitués de neurones artificiels se meuvent, s’individualisent, s’appellent et se répondent. Pour cette installation, Robin Meier et Frédéric Voisin mettent en rapport l’intelligence artificielle et la création musicale en appliquant des systèmes d’apprentissage spécifiques. Par adaptation et mimétisme, des sons vivants et mobiles font émerger du chaos d’étranges langages qui, par vagues, se propagent, partent au loin et disparaissent.

Le Divan du monde
75 rue des Martyrs, 75018
M° Pigalle, Abbesses
de 23h à 4h
Night Shot
Films d’artistes
Artistes :
Une proposition de Laurent Quénéhen /Jeune Création
Présentation
Des films d’artistes se succèdent dans l’espace et sont projetés simultanément sur plusieurs écrans, plaçant le public au cœur de l’action.