DANSE

[Soirée] Nuit blanche : Parcours centre-est

02 Oct - 02 Oct 2004

Notre sélection d’événements ponctuels ayant lieu dans le centre est de Paris, du Marais à Bercy en passant par la Bastille et le Batofar. Lectures, installations, projections vidéo, films expérimentaux, danses et performances. Munissez-vous d’un plan de Paris.

Pont Saint-Louis
Pont Saint-Louis, 75004
M° Cité, Hôtel de Ville, Pont Marie, Saint-Michel
de 22 h à 3 h
Les indicibles
Lectures
Textes d’Henri Michaux
Présentation
Sur le pont Saint-Louis se tiennent trois interprètes qui avancent doucement en caressant les parapets…comme une danse fine… pour sentir la matière, s’inspirer de l’histoire, être reliés au vide. Ils lisent à haute voix ce qu’ils sentent du bout des doigts. À la surface des parapets, un long texte est imprimé en braille. C’est ce texte que les comédiens déchiffrent au cours de leur progression. Assis sur le pont comme dans un bateau aérien, le public, emporté par les sons et l’obscurité, écoute les voix et à travers elles, ce que dit le pont, ce que souffle la pierre, ce que chuchote le métal du parapet.

Crédit Municipal de Paris
22 rue des Blancs-Manteaux, 75004
M° Hôtel de Ville, Rambuteau
de 20 h à 4 h
Ride Like Lightning
Counter Revolution Counter, 2004
Installation in situ
Artiste
Bruno Peinado
Présentation
Dans une cour entièrement tapissée de miroirs, trône un cheval également paré de matières réfléchissantes. Démultipliée par autant de reflets, la sculpture imposante de Bruno Peinado devient une image répercutée à l’infini. Située à l’intérieur du Crédit Municipal de Paris, cette installation s’appréhende également sous un angle historique. Dès le XVIe siècle, ce lieu abrite le mont-de-piété de la ville, un établissement de prêt sur gage qui conserve les richesses des emprunteurs. Ainsi la sculpture de Peinado est présentée comme un bijou dans une vitrine. Placée sur une platine tournante, elle se déclenche en même temps qu’une petite boîte à musique, reproduisant une œuvre de l’artiste américain Charles Ray (Revolution Counter Revolution). Les jeux de miroirs de Bruno Peinado, à l’instar de ceux d’un magicien, laissent pressentir l’imminence d’un tour de passe-passe. Car si ce Cheval de Troie évoque un bijou scintillant, il n’en reste pas moins un contenant symbolique, une cachette idéale.

Maison de Victor Hugo
6 place des Vosges, 75004
M° Saint-Paul
de 20 h à 8 h
Parasitage nomade, 2004
Installation
Artiste
Jean-François Fourtou
Présentation
Un bestiaire plus vrai que nature envahit les espaces du musée. Les animaux de Jean-François Fourtou parasitent les escaliers, les salons, les chambres et les plafonds, introduisant un joyeux désordre. Ces œuvres développent un rapport direct et fascinant avec le visiteur. Le dispositif global prend la forme d’une fantasmagorie où, à l’incongruité de visiter le musée la nuit, s’ajoute celle d’y découvrir des singes, des oies ou encore des girafes aux postures prises sur le vif et aux expressions étonnamment humaines.

Espace des Blancs Manteaux
48 rue Vieille du Temple, 75004
M° Hôtel de Ville, Saint-Paul, Rambuteau
de 20 h à 8 h
Spirale, 2004
Installation
Artiste
Boris Achour
Présentation
Boris Achour réalise une gigantesque lanterne magique qui s’inspire à la fois des machines ancêtres du cinéma et des attractions de fêtes foraines. Ce cylindre comprend un dispositif de projection rotatif, qui éclaire la paroi intérieure. Le spectateur peut voir le film à travers des fentes ménagées dans le cylindre avant d’être brièvement ébloui par le passage du faisceau lumineux. La scène se déroule dans le bureau d’une grande entreprise. Un plan-séquence montre un homme qui se déplace d’un bout à l’autre d’une table en rampant sur le dos, dans un mouvement de contorsion très lent. Le décor renvoie au pouvoir réel et symbolique des grands groupes économiques et les mouvements du personnage s’apparentent autant à de la danse Butô qu’à des reptations animales. L’effet de dilatation temporelle et de suspension que produit le film confère à la séquence un aspect onirique équivoque.

Passage de Retz
9 rue Charlot, 75003
M° Filles du Calvaire
de 20 h à 8 h
The Jungle Book Project, 2002
Projection vidéo
Artiste
Pierre Bismuth
Présentation
Fasciné par la manière dont les enfants regardent inlassablement le même film, Pierre Bismuth réutilise pour cette œuvre les différentes versions du Livre de la Jungle de Walt Disney en attribuant une langue différente à chacun des personnages. Ce Babylone des temps modernes cherche à pénétrer les mécanismes des habitudes dans un contexte familier. Le film est tellement célèbre, que les personnages s’exprimant dans des langues différentes restent compréhensibles de façon très instinctive. Il modifie sensiblement la perception du spectateur pour un résultat à la fois drôle et perturbant.

Bétonsalon
1 rue des Minimes, 75003
M° Chemin vert
de 18h à 3h
Expositions, concerts, performances
Artiste
Anthony McCall
Présentation
Bétonsalon, plate-forme de communication pour les artistes, organise pour Nuit Blanche plusieurs expositions, mais aussi des concerts et des performances.
Exposition : 4 photographes de Belgrade : Jovana Mirkovic, Sonja Mijajlovic, Ivan Petrovic, Dusica Drazic et les vidéos de Vukasin Nedeljkovic
Concerts : Soft-Toys, Infused, set de Cyril K et Simon Says (Dialect)
Performance : avec les artistes allocataires du RMI

Centre culturel suédois
11 rue Payenne, 75003
M° Saint-Paul
de 20 h à 8 h
Sema (Didem)
Installation vidéo
Artiste
Anna Adahl
Présentation
Le public est entouré par une installation vidéo à deux écrans, baignée d’un son qui bat au rythme cardiaque. Il découvre, filmée par Anna Adahl, la première femme autorisée à danser le Semazen des derviches tourneurs.

La Maison rouge, Fondation Antoine de Galbert
10 boulevard de la Bastille, 75012
M° Bastille, Quai de la Râpée
20 h à 5h
Les films de lumière solide
Films expérimentaux
Artiste
Anthony McCall
Présentation
Les films expérimentaux du cinéaste anglais Anthony McCall sont diffusés dans des espaces envahis par une fumée qui matérialise les formes abstraites dessinées par l’artiste sur la pellicule. Son film le plus célèbre, Line Describing a Cone (1973), est conçu pour être projeté dans un espace de galerie. Il présente la formation d’un cône de lumière pouvant être contourné ou traversé par le public. L’événement cinématographique n’est plus dans l’image projetée mais dans la projection elle-même. Anthony McCall, qui s’était détourné du cinéma au début des années 80, revient spécialement pour Nuit Blanche avec deux nouveaux films en exclusivité : Doubling Back (2003) et Turning Through (2004).

Galerie Claude Samuel
69 avenue Daumesnil, 75012
M° Gare de Lyon, Reuilly-Diderot
de 18h à 3h
The Connected Curve
Danse
Artistes
Carolyn Carlson et Euan Burnet-Smith
Présentation
La chorégraphe Carolyn Carlson et le plasticien Euan Burnet-Smith s’associent pour créer, à l’occasion de Nuit Blanche, un spectacle où l’énergie des danseurs est canalisée par une série de tapis roulants. Placés à l’extérieur de la galerie, les spectateurs observent ces «improvisations dansées» à travers la vitrine.

Arte et le Batofar
Face au 11 Quai François Mauriac, 75013
M° Bibliothèque François Mitterrand
de 21 h à 6 h
Gardez les yeux ouverts : La nuit du multimédia
Films expérimentaux
Artiste
Anthony McCall
Présentation
Une sélection des meilleures productions internet arte-tv.com et arte-radio.com est présentée en public, suivie par des installations numériques et des performances live. La soirée est enregistrée en direct pour le film Une Nuit Blanche à Paris. Un jeu-concours organisé en parallèle propose de capturer par téléphone portable des images de Nuit Blanche. Ces photographies seront visibles sur le site internet et retransmises au Batofar.

Bercy Village
Cour Saint-Emilion, 75012
M° Cour Saint-Emilion
de 20 h à 8 h
Nature Artificiel
Installations in situ
Artistes
Elèves de l’Ensba
Présentation
Des élèves de l’Ecole nationale supérieure des beaux-arts de Paris investissent Bercy Village avec des projets mettant en valeur l’originalité de ce nouveau quartier, où s’associent architecture et nature. Collectif d’artistes de l’Ensba mené par deux étudiants : Soyoung Chung et Arnauld Colcomb. Avec également : Keren Benveniste, Julien Bourdier-Martin, Yi-Chu Chen, Sandrine Elberg, Valentin, Iris Gallarotti, Angelika Markul, Alexandre Oudin, Marine Pagès, Alexandre et Eric Richard, Amanda Riffo, Lionel Sabatté.

Université Pierre et Marie Curie
Place Jussieu, 75005
M° Jussieu
de 20 h à 8 h
Dazibao d’images
Vidéo projection
Présentation
En référence aux Dazibao, ces murs d’affichage destinés à l’expression démocratique pendant la Révolution culturelle chinoise, un mur d’images constitué d’une quinzaine d’écrans s’étire le long de l’Université et reçoit la projection en continu des films d’une centaine d’artistes internationaux. La paroi est partagée en trois thèmes. Au centre sont réunis les artistes ayant répondu à l’appel à participation Qu’est-ce que tu fais ce soir ?. Une deuxième partie du mur intitulée A la recherche d’un espace présente les artistes invités par le commissaire Hou Hanru. Enfin, un ensemble de vidéos, sélectionné par des festivals d’Europe et d’Asie, explore le thème de «La fête». Le Dazibao comme moyen d’expression démocratique permet au public d’accéder à la culture des images qui se trouve au cœur de la création artistique actuelle et de la vie urbaine.
Avec la participation de :
Argos, Lux, Videotage, Switch Media Festival & U-Théque, Maap, Ruangrupa, Transmediale Artistes invités : E. Ersen (Turquie), H. Chong (Singapour), A. Framis (Amsterdam), A. Linke (Milan), B. Sangar (Istanbul), Campement Urbain (Paris), Cao Fei (Guangzhou), Chen Chieh-Jen (Taipei), D. Lamelas (New York), E. Benassi (Rome), Jun Nguyen-Hatsushiba (Vietnam), Hu Jieming (Shanghai), Kanxuan (Beijing), Botto e Bruno (Italie), J. Allora & G. Calzadilla (Porto Rico), R. Rinn (Rome), R. Islam (Londres), T. Takamine (Gifu), V. Jouve (Marseille) M. Blum (Autriche), W. Kentridge (Johannesburg), Hung Tung-lu (Taipei), Yang Fudong (Shanghai), Yang Zhenzhong (Shanghai), Young Hae Chang & M. Voge (Séoul), Zhu Jia (Beijing), A. Kalinowska (Pologne), H. Altindere (Istanbul)
Artistes sélectionnés par l’appel à participation :
J-C. Cariou, C. Demarthe alias Cocoon, J-G. Periot, Biztek, Le Youxun, G. Sparwasser, J-F. Courtilat, A. Markul, V. Santullo, N. Garait, F. Allie, B. Katakawa, J. Bartolomeo, G. Vendran, M. Huvelin, A. Boutet, L. Bethegnies, E. Zucker, J. Fargas I Coll, F. Trochel, P. Hebrard, X. Pages, F. Lecerf et F. Turpin, W. Von Kries, F. Rabet, Y Liver, G. Mavian, X. Cazaux-Zago, Collectif TV-Mag de l’Ecole d’Arts Rueil-Malmaison, J-B. Ganne, J. Pearsall, N. Hoven, M. Belenotti-Bellot, M. Penso, C. Delabie et F. Guedy, Made, C. Van Eenoo, D. Baliko, K. S. Boninsegni, Y. Oshima, A. Balletti, M. Denis, F. Wang, E. Valette, O. Bosson, J. Pareau, A. Yun, A. Chavarot, P. Fontana, M.-P. Feiereisen