ART

Situation idéale

06 Fév - 26 Avr 2009
Vernissage le 05 Fév 2009

Gina Pane est une artiste majeure qui a créé un nouveau langage en mettant son corps au coeur de son oeuvre.

Gina Pane
Situation idéale

Le Frac des Pays de la Loire conserve depuis 2002 les oeuvres de la collection d’Anne Marchand, légataire universelle de Gina Pane (1939-1990). Grâce à cet ensemble tout à fait exceptionnel, il est possible d’offrir, pour la première fois en France, une rétrospective de l’ensemble de la carrière de cette artiste majeure qui a fortement marqué la scène artistique des années 1970 en créant un nouveau langage, mettant son corps au coeur de son oeuvre.

Après une formation de peintre dans les ateliers d’art sacré, Gina Pane travaille directement dans et sur la nature, réalisant des oeuvres éphémères, qu’elle renseigne grâce à la photographie. Parallèlement à ces travaux, Gina Pane crée des installations qui s’inspirent de l’actualité politique et plus particulièrement de la destruction progressive de notre patrimoine naturel.

À partir de 1969, Gina Pane se met en scène lors de séances qu’elle intitule actions, où le public n’est pas seulement spectateur, mais participe par sa présence. Prenant pour sujet la condition féminine, sa propre histoire et parfois l’actualité politique, Gina Pane utilise son corps comme un medium essentiel, faisant parfois jaillir son propre sang, témoignage de l’énergie contenue dans l’enveloppe corporelle.

Réalisées durant les années 1970, ces actions se différencient des performances par le caractère programmé et très construit de chaque geste. Chaque élément introduit faitl’objet de synopsis dessinés qui permettent à l’artiste d’élaborer ses constats d’actions, oeuvres photographiques qui gardent le souvenir de ces interventions. Faisant parfois référence à la littérature ou à des mythes universels, l’art de Gina Pane occupe une place très particulière dans l’histoire de l’art corporel.

À partir de 1981, Gina Pane se consacre aux partitions. Entre installations et sculptures, ces oeuvres poursuivent la réflexion de l’artiste sur sa propre histoire mais prolongent aussi ses premières préoccupations autour de l’art sacré et de l’histoire de l’art. En effet, à partir d’un vocabulaire minimal, utilisant des matériaux pour leur charge symbolique (verre, laiton, cuivre, fer ou bois), Gina Pane crée un univers où le corps, désormais absent, évoque le spirituel qui l’emporte sur le temporel.

Cette exposition est co-produite par le Musée des beaux-arts de Nantes et le Frac Pays de la Loire, à partir d’œuvres en dépôt au Frac.