ART | EXPO

S’inventer autrement

23 Oct - 31 Jan 2016
Vernissage le 23 Oct 2015

Pour la première fois depuis 1993, Sylvie Blocher fait l’objet d’une exposition monographique d’envergure au sein d’une institution française. L’occasion pour le Crac Languedoc-Roussillon de souligner un parcours qui jamais ne s’est départi de son engagement fondamental. Si les questions liées au genre, à la construction identitaire et à la parole en tant que processus d’émancipation restent des enjeux majeurs, l’artiste réactualise une poétique de l’action et de la participation pour mieux sonder ce qui se joue entre le personnel et le politique.

Sylvie Blocher
S’inventer autrement

Depuis le début des années 90, l’artiste française Sylvie Blocher développe un parcours international. Ses œuvres ont été présentées dans de prestigieuses institutions comme PS1, à New York; le MAMBA à Buenos Aires; le SFMOMA à San Francisco; le MCA à Sydney… et plus récemment le MUDAM Musée d’Art Moderne Grand-Duc Jean, au Luxembourg (du 8 novembre 2014 au 25 mai 2015).

C’est la première fois depuis son exposition en 1993 au Centre international d´art et du paysage de l´île de Vassivière que l’œuvre de Sylvie Blocher fait l’objet d’une exposition personnelle d’envergure dans une institution française.

L’exposition S’inventer autrement, au Centre Régional d’Art Contemporain Languedoc-Roussillon, se déploie au fil d’une quinzaine d’installations vidéographiques récentes et d’un projet participatif qui questionnent la construction des identités, l’altérité, la parole individuelle ou collective, ou encore la porosité des frontières entre le masculin et le féminin. En prologue à chacun des dispositifs vidéographiques, des séries de dessins réalisées quotidiennement par l’artiste pendant un an, sur les unes du journal Libération, mettent l’accent sur la façon dont l’artiste effectue un va-et-vient constant entre les champs du personnel et du politique.

Mêlant installation vidéo et production d’un film co-réalisé par Sylvie Blocher et Donato Rotunno, Dream Have A langage Part 1, Off the ground (2014), est une installation qui retransmet un voyage singulier. Pour cette œuvre, l’artiste proposait aux habitants du Luxembourg de les détacher du sol – à plus de 12 m de hauteur – à l’aide d’une machine de vol faites de 4 filins, dans l’espace d’entrée du MUDAM, afin de « quitter le monde » pendant quelques secondes pour le repenser.

D’autres œuvres, comme le diptyque Change the Scenario (Conversation with Bruce Nauman) (2013) ou les trois vidéos (Skintone, Color, Alamo) récemment réalisées par l’artiste au Texas pour le San Antonio Museum of Art, abordent les aspects conflictuels de la construction du sujet en prise aux violences historiques.

En réactivant sur le mode chanté ou slamé des discours et des manifestes importants de l’histoire contemporaine, avec en exemple Angela Davis, le Manisfeste du Parti Communiste de Marx, Barak Obama ou Édouard Glissant, les cinq vidéos qui composent la série des Speeches (2009-2012, Collection Mudam) s’intéressent à la dimension politique de l’imaginaire et à ses promesses de bonheur.

Engageant une «poétique de la relation», les œuvres de Sylvie Blocher impliquent souvent la participation de personnes extérieures invitées à prendre la parole ou à agir devant la caméra. Sylvie Blocher partage alors «son autorité d’artiste» avec les participants pour créer ce qu’elle nomme des «Living Pictures», des images vivantes.

Le projet participatif Qu’offrez-vous est réalisé spécialement par l’artiste pour son exposition au Centre Régional d’Art Contemporain à Sète.

L’exposition S’inventer autrement présentée au Crac Languedoc-Roussillon a été réalisée en collaboration avec le Mudam. Le commissariat d’exposition est assuré par Noëlle Tissier, directrice du Crac Languedoc-Roussillon.

Vernissage
le 23 octobre à 18h30

Commissariat
Nöelle Tissier, directrice du CRAC LR.

critique

S’inventer autrement