PHOTO | EXPO

Corps / Voix, Territoires de l’intime

28 Sep - 30 Nov 2019
Vernissage le 27 Sep 2019

L’exposition « Corps / Voix, Territoires de l’intime » à la galerie niçoise Eva Vautier dévoile le dernier projet de Simone Simon : une série photographique de nus féminins et de leurs espaces de vie qui, associée aux témoignages sonores de ces femmes, rétablit une intimité aux contours flottants, contre la société de la transparence.

L’exposition « Corps / Voix, Territoires de l’intime » à la galerie Eva Vautier, à Nice, réunit des photographies et des textes sonores de Simone Simon autour de la question de l’intimité et de sa redéfinition dans la société contemporaine. Cet ensemble s’inscrit dans la pratique artistique guidée par une démarche sociale et anthropologique que développe Simone Simon depuis quinze ans. Associant photographies, vidéos, témoignages écrits et enregistrements sonores, chacun de ses projets porte un témoignage vivant et rend compte, de façon poétique, d’une réalité brute.

« Corps / Voix, Territoires de l’intime » : photos et pièce sonore de Simone Simon

Après s’être intéressée à la vie des femmes en banlieue avec l’ouvrage Les portes du Saint-Pierre, à l’univers de la boxe avec le court métrage Boxing club, aux anonymes avec la série photographique Sur le passage de quelques personnes à travers…, aux lieux abandonnés ou encore aux souvenirs d’enfance, Simone Simon s’est penchée sur l’intimité. A une époque où s’ouvrent, par le biais des nouvelles technologies, de nouveaux espaces d’exposition de soi et de dévoilement de l’intime, l’artiste propose une réflexion sur les médiums et les temporalités des échanges qui définissent nos territoires intimes.

Simone Simon restaure les territoires de l’intime

Des tirages en grand format de photographies de femmes nues et de leurs espaces de vie, et une pièce sonore transmettant leurs témoignages dessinent un paysage fait de corps et de voix. Les femmes qui ont posé nues devant l’objectif de Simone Simon font entendre leurs réflexions, d’ordre existentiel ou esthétique. En se réappropriant la temporalité de la narration et de l’échange, elles s’affirment pleinement. Les portraits ainsi réalisés par Simone Simon se construisent autant par les textes et les voix que par les images pour restaurer à travers ces médiums des contours qui soit propre à l’intime et à sa nature floue. A rebours d’une société du dévoilement et de la transparence est rétablie une intimité faite d’incertitudes, de non-dits, de dialogues en cours.