ART | EXPO

Sentinelle

08 Juin - 31 Août 2013
Vernissage le 08 Juin 2013

Michel Gouéry présente des sculptures en céramique, où l’on trouve des créatures plus ou moins humanoïdes avec des disproportions souvent curieuses, des guirlandes murales en relief, où l'humain et le végétal s’entremêlent. Certaines pièces font d'ailleurs penser à des anémones de mer, des coraux ou des crustacés.

Michel Gouéry
Sentinelle

Michel Gouéry présente ici des sculptures en céramique, où l’on trouve des créatures plus ou moins humanoïdes avec des disproportions souvent curieuses, des guirlandes murales en relief, où l’humain et le végétal s’entremêlent.

Certaines pièces font penser à des anémones de mer, des coraux ou des crustacés. L’artiste a longtemps collectionné les fossiles. Ailleurs ce sont des totems qui sont à mi-chemin entre le bâton druidique et la crosse papale.

Des visages émergent parfois de la matière comme prisonniers d’elle et tentant de s’extirper de cette geôle étouffante.

Cette céramique, désormais son matériau de prédilection, est lisse ou granuleuse, parfois mat ou avec des effets moirés et confirme toute la virtuosité de l’artiste.

Mais Michel Gouéry n’a pas toujours été sculpteur. Il a nourri son œuvre de cinéma, de bande-dessiné, de science-fiction, ainsi que de Dada et de Surréalisme, sans aucun doute. Il étudie à l’école des Beaux Arts de Rennes dans les années 80. En 1986 et 1987, il est pensionnaire de la célèbre Villa Médicis de Rome.

Dans les années 90, il est surtout peintre; c’est seulement dans la seconde partie de cette décennie qu’il commence à réaliser quelques sculptures en terre cuite. Il date sa première réalisation à 1996: une parodie d’une sculpture de Camille Saint Jacques.

Mais pourquoi arrêter la peinture au profit de la sculpture? L’artiste s’en justifie en déclarant: «Les peintures étaient de plus en plus longues à faire et lorsque j’ai commencé la sculpture, je suis redevenu comme un enfant en train de travailler sa pâte à modeler sur la table».

Vernissage
Samedi 8 juin 2013