ART | EXPO

Semaine blanche 1

16 Déc - 18 Déc 2014
Vernissage le 16 Déc 2014

Trois soirées sont programmées dans le cadre de cette Semaine blanche. Avec un concert de musique électroacoustique reposant sur la composition d’une œuvre musicale pour une toile de peinture. Puis, la projection du film de Chris Teerink sur l’artiste Sol LeWitt, suivie d’un débat. Et enfin, une performance d’Aurore Laloy et Vincent Hindson, duo voix saxo.

Marco Marini, Aurore Laloy, Vincent Hindson
Semaine blanche 1

Trois soirées sont programmées dans le cadre de cette première édition de la Semaine blanche à La Traverse. Avec, le mardi 16 décembre à 19h30, un concert de musique électroacoustique reposant sur la composition d’une œuvre musicale pour une toile de peinture. Puis, mercredi 17 décembre à 20h, la projection du film de Chris Teerink sur l’artiste Sol LeWitt, suivie d’un débat. Et enfin, jeudi 18 décembre à 19h30, une performance d’Aurore Laloy et Vincent Hindson, duo voix saxo.

— Mardi 16 décembre 2014 à 19h30: Concert. Agrigento, composition musicale électroacoustique par Marco Marini (mai 2014, 21’32), dans le cadre des Cartes blanches à La Muse en circuit (Centre national de création musicale).
Le concept «Une toile pour une toile…» consiste à composer une œuvre musicale pour une toile de peinture. De nature électroacoustique, cette œuvre est destinée à être jouée sur un dispositif particulier: une interface textile. Cette interface, tissu muni de capteurs et relié à un ordinateur, permet de jouer les sons enregistrés dans l’ordinateur selon différents modes programmés dans le logiciel.
L’interface est «découpée» en plusieurs zones correspondant au découpage géométrique des différentes régions de la peinture. Commande du MuMa (Musée d’Art Moderne André Malraux, Le Havre) dans le cadre de la rétrospective «Lumières du Nord, Lumières du Sud» consacrée au peintre Nicolas de Staël, Agrigento est la première pièce musicale de Marco Marini née de ce concept. Composée à partir de sons enregistrés en Sicile, à Agrigente, elle rend hommage à l’œuvre Agrigente de Nicolas de Staël (1953).

— Mercredi 17 décembre 2014 à 20h: Film. Sol LeWitt de Chris Teerink (Pays-Bas, 72’, 2012-Doc eye Film) suivi d’un débat, dans le cadre des Cartes blanches à SensoProjekt, promotion et diffusion du film sur l’art.
Sol LeWitt (1928-2007) fut l’un des plus grands artistes américains de l’après-guerre et est considéré comme un fondateur de l’art conceptuel. Son art pourrait être décrit comme l’obsession poussée à la limite de l’absurde et du paradoxe: une idée souvent simple conduisant à une incroyable beauté visuelle et intellectuelle. Pour progresser, vous devez revenir à l’essence, lui semblait-il. Le cinéaste explore la force de la philosophie conceptuelle de Sol LeWitt. Les gens qui connaissaient l’artiste ou travaillaient avec lui, aux Pays-Bas, aux Etats-Unis et en Italie par exemple, constituent le miroir qui ravive Sol LeWitt.

— Jeudi 18 décembre 2014 à 19h30: Performance. Incendi(r)e, une proposition du Service des Urgences Poétiques. Performance d’Aurore Laloy et Vincent Hindson, duo voix saxo (environ 35 minutes).
Il fait nuit, Erostrate en fièvre, une torche à la main, devant le temple d’Artémis, s’avance.
Revivez les dernières minutes de l’homme qui voulait faire connaître son nom. Caresses du son, du souffle, vibrations, corps à corps invisible avec la flamme, Incendi(r)e, une histoire sans mots, une performance sensorielle à vivre les yeux bandés, guidé par Aurore Laloy à la voix et Vincent Hindson au saxophone.