PHOTO | EXPO

Self Portraits

12 Juin - 24 Juil 2004

Des photographies touchant au quotidien d’un artiste américain, qui révèlent le drame inhérent à la recherche du glamour. Une émotion exprimée par le biais de la technique : saturation, usage fréquent du flou et surexposition. Au spectateur de s’identifier au sujet, sans oublier que l’image reflète les désirs.

Jack Pierson
Self Portraits

Jack Pierson est né en 1960 à Plymouth, au Massachusetts. Durant ses études au Boston College of Art, il s’est lié aux artistes de ce qu’on appellera la Boston School, dont la figure de proue est Nan Goldin.

On a souvent comparé ses photographies aux clichés d’un road movie, à des notes de voyage dans la course au bonheur propre à la culture américaine. Les sujets qu’il préfère appartiennent tous au quotidien d’un artiste contemporain: des fragments de paysages urbains, des natures mortes aux objets ordinaires, des nus fort marqués par l’érotisme homosexuel. Loin de vouloir décliner les formules figées de l’imagerie de l’american dream, cependant, l’artiste s’attache à leur revers émotif, à ce qu’il appelle « le drame inhérent à la recherche du glamour ».

Ses choix techniques soulignent volontiers une telle poétique : la saturation de ses photographies, son usage fréquent du flou et de la surexposition insistent sur leur force émotionnelle. En capturant un instant, Jack Pierson vise une idéalisation du quotidien se rapprochant du cinéma : la photographie devient pour lui « une décoration de la vie », la vision d’un monde fictif plus chargé de beauté que le nôtre. Ce que l’artiste demande au spectateur, c’est de répéter ce mouvement de fascination qui a engendré ses images : s’identifier à leurs sujets et aux sentiments dont elles sont porteuses, mais sans oublier qu’ils ne sont que le reflet de ses propres désirs. Cette exposition présente cinq photographies couleur de grand format (137 x 112 centimètres), que l’artiste a choisies dans sa série Self Portrait. Aucune des cinq personnes représentées n’est l’artiste : l’autoportrait comme faux-semblant.

Jack Pierson vit à la fois en Californie du Sud et à New York. Ses œuvres ont récemment fait objet de deux expositions individuelles au MoCA de Miami, et à l’université de Philadelphia. La série Self Portrait vient d’être exposée à la Biennale du Whitney Museum. Paru en 2004 chez Twin Palms Publishers, le livre Every Single One of Them est une vaste rétrospective incluant plusieurs images de la série.

critique

Gilbert & George