ART | EXPO

Selected works

21 Mai - 21 Juin 2015
Vernissage le 21 Mai 2015

Evariste Richer investit l’espace de la galerie avec une dizaine de pièces qui se jouent des échelles et des techniques. Basculant d’un extrême à un autre, des microscopiques cristallisations d’une feuille de Mica aux astres les plus lointains, Evariste Richer tisse des liens dans une constellation d’œuvres, entre ultra réalisme et abstraction naturelle.

Evariste Richer
Selected works

Evariste Richer investit l’espace de la galerie avec une sélection d’œuvres en dialogue, entre strats et contrastes, «depuis l’enfoui jusqu’au révélé», en passant par la structure et la transformation de la matière.

C’est un aller-retour aux rebonds surprenants que l’artiste français offre au spectateur, lui proposant d’«élastissiser son regard». Basculant d’un extrême à un autre, des microscopiques cristallisations d’une feuille de Mica aux astres les plus lointains, l’artiste tisse des liens dans une constellation d’œuvres, entre ultra réalisme et abstraction naturelle.

Une dizaine de pièces qui se jouent des échelles et des techniques pour reproduire, mesurer, réduire ou agrandir le monde, la matière et la galerie qui les expose. Une structure moléculaire monumentale aux allures de sombre planétarium, représentation à la fois scientifique et mélancolique, surplombera l’espace d’exposition.

L’artiste redéfinit, réindexe et relativise ces phénomènes complexes, cristallisant du sens autour de chaque objet. Une étape supplémentaire dans le parcours personnel de celui que la commissaire française Florence Ostende qualifie l’univers de «croisement fertile d’une chambre des merveilles de la Renaissance et des mécaniques mentales de l’art conceptuel» dans le catalogue édité à l’occasion du Prix Marcel Duchamp 2014.

Depuis le milieu des années 1990, Evariste Richer s’attache à produire une œuvre sensible aux tentatives de compréhension du monde. Cet intérêt l’amène à porter son regard, non pas directement sur les mécanismes de l’univers mais sur ceux qui président à l’exercice de sa connaissance ou de sa reconstitution. Se saisissant des outils des sciences et de la culture (météorologie, téléologie, climatologie, physique…), il délimite un territoire d’intervention qui s’appréhende comme une expérimentation.