ART | PERFORMANCE

Scrap

05 Mai - 07 Mai 2014
Vernissage le 05 Mai 2014

«C’est de la Scrap!» désigne au Canada une chose de peu de valeur. L’artiste protéiforme nous invite dans une nouvelle performance théâtrale et musicale. Avec un personnage à multiples facettes, construction hybride d’une Monroe ensanglantée, mâtinée de Piaf moribonde et de Cendrillon aux accents de Michel Simon.

David Noir
Scrap
Le féminin dans tous ses états. Performance théâtrale et musicale aux règles peu abondantes et non douloureuses

Deux performances fleuves sont nées de la rencontre entre David Noir et Le Générateur: La Toison dort en 2011 et Les Parques d’attraction en 2013. Entièrement ouvertes à la participation et dédiées aux visiteurs, ces créations ont permis un véritable espace de libertés. En 2014, l’artiste protéiforme nous invite dans une nouvelle performance théâtrale et musicale aux règles peu abondantes et non douloureuses…

«C’est de la Scrap!» désigne au Canada une chose de peu de valeur. Dérivant de l’anglais, où scrap signifie ferraille et par extension petit bout de, le terme nous arrive aujourd’hui par la mode du scrapbooking, loisir créatif consistant à réaliser des albums photos originaux par collages.

Scrap fait de l’émancipation son unique thématique. En optant pour un fond féminin, Scrap se rêve périodique en se parant de vertus hygiéniques. L’accès au cœur de cette matrice utérine cousue de fil rouge, se fait par une épisiotomie exécutée à la va-vite.
Un personnage à multiples facettes (David Noir), construction hybride d’une Monroe ensanglantée, mâtinée de Piaf moribonde et de Cendrillon aux accents de Michel Simon, évolue dans ce décor.

Scrap choisit d’ouvrir la porte d’un monde où l’incohérence se revendique davantage que le formatage de la pensée, où le genre n’est pas déterminant, où le patchwork des perceptions est plus signifiant que l’habile construction. C’est à travers tous ces sens que le projet Scrap entend se définir pour créer un théâtre à la Jackson Pollock.
Une performance où écriture, mouvement, image et environnement sonore se trouvent aléatoirement projetés et superposés dans l’espace, comme autant de giclées de peintures sur la toile.

Scrap est une scène ouverte. Que ce soit sous forme d’interventions vocales ou physiques, le public de Scrap est convié à apposer ses marques, brouiller, et enrichir la narration en cours. La scène lui est ouverte autant que la voie des micros. Exécute une petite danse spontanée, Dis-nous tout sur ta dernière histoire d’amour, Fais de beaux hurlements de chiens, autant de sollicitations possibles qui sont disséminées dans l’espace et auxquelles il peut répondre ou réagir…
Le public peut suivre et agir avec David Noir sur les réseaux sociaux avant, pendant et après sa performance Scrap.