PHOTO | EXPO

Sam

05 Mai - 18 Juin 2016
Vernissage le 05 Mai 2016

L’exposition «Sam» à la galerie des Art-Cade de la Plaine à Marseille présente les œuvres de Myung-Ok Han, Oan Kim, Peter Kim, trois artistes issus de la diaspora coréenne qui envisagent des façons de s’extraire d’un monde astreint à la vitesse et à la productivité.

Myung-Ok Han, Oan Kim, Peter Kim
Sam

2016 est l’Année de la Corée en France. Une occasion de découvrir la jeune création coréenne émergente. Myung-Ok Han, Oan Kim et Peter Kim travaillent tous les trois à l’étranger tout en maintenant un lien très solide avec leur pays d’origine, la Corée.

Myung-Ok Han, Oan Kim et Peter Kim présentent trois œuvres, d’où le titre «Sam» qui signifie trois en coréen. Un titre tout en humilité comme le travail polymorphe (dessins, sculpture, installation, vidéo) de Myung-Ok Han. Myung-Ok Han trace avec grand soin des cercles de couleur sur du papier journal friable voué à la destruction. L’installation Porte-bonheur renvoi aux hochets traditionnels coréens censés repousser les esprits malfaisants. Installée au milieu de boules de papiers colorés, Myung-Ok Han prend la mesure d’un espace et d’un temps à l’échelle humaine. Elle replace l’humain au cœur des choses en revisitant la tradition.

Oan Kim lui utilise son regard de photographe pour envisager le problème de la solitude dans notre société contemporaine. Redonnant de la voix aux sans-abris dans ses vidéos, saisissant inlassablement et avec acuité des clichés d’inconnus pour la série «Bain de foule» à  Hong Kong, Oan Kim introduit de l’humanité dans l’anonymat en réveillant notre attention à un acte du quotidien commun à tous les citadins du monde: croiser l’espace d’une seconde ou deux plusieurs centaines de fois par jour quelqu’un qu’on ne reverra jamais.

Le plasticien musicien Peter Kim quant à lui travaille essentiellement sur le trait de manière répétitive, quasi obsessionnelle. Ses déclinaisons oniriques semblables à des notes dessinent une cartographie utopique. Sans viser l’efficacité de l’interprétation immédiate bien au contraire ses œuvres tendent à révéler ce que le temps, les souvenirs, la mémoire et la contemplation peuvent offrir.

A travers leur gestes répétitifs mais chacun à leur manière ces trois artistes semblent se placer en marge de toutes les vanités et de tous les orgueils qui règlent le monde aujourd’hui.

Art-Cade est membre du réseau Marseille-expos.

AUTRES EVENEMENTS PHOTO