DANSE | SPECTACLE

Saga

04 Mar - 07 Mar 2015
Vernissage le 04 Mar 2015

Création 2015, Saga perpétue le travail d’auto-fiction entamé par Jonathan Capdevielle. Performeur aux innombrables talents, il fait ici preuve d’une grande sensibilité et d’une certaine nostalgie, replongea dans les souvenirs familiaux et exhume les figures qui l’ont entouré, voire construit. Entre réalité et fantasme, Jonathan Capdevielle tisse la trame de sa saga personnelle.

Jonathan Capdevielle
Saga

Jonathan Capdevielle a choisi de se confronter au thème de la famille, la sienne. À chaque famille, ses tragédies grecques. Celles de Jonathan Capdevielle se nomment incestes, maladies, mort ou dépossessions de biens. Elles sont traversées par l’euphorie et la souffrance, par l’amour et la peur. Après avoir mis en scène son adolescence, baignée de culture pop et des montagnes pyrénéennes, dans Adishatz/Adieu, Jonathan Capdevielle réécrit cette fois son roman familial. Poursuivant son travail sur l’autofiction et avec l’aide de sa sœur Sylvie Capdevielle, Jonathan Capdevielle puise dans les outils qu’offrent le théâtre et la danse pour mettre en scène cette saga familiale vécue au début des années 1990. À partir de ses souvenirs, d’interviews, de documents audio et vidéo collectés auprès de ses proches, il revisite son passé, sous forme de docu-fiction. Il rend compte du caractère tout à la fois euphorique, ludique, mélancolique et sombre de ces épisodes de vie théâtralisés. La famille étant l’une des rares structures sociétales dont nous ne pouvons nous soustraire, c’est à travers elle que se forge une identité, un rapport au monde, aux autres et aux arts. Saga entend rendre hommage à cette histoire personnelle, qui a incontestablement amené Jonathan Capdevielle à devenir artiste.

«La famille est souvent un sujet de réflexion intéressant. Je pense qu’elle détermine en partie notre manière de vivre, le rapport à soi et la conduite à tenir vis à vis des autres. Evidemment elle n’est pas qu’amour et bien être, il arrive que certains évènements tragiques nous marquent de façon indélébile. En ce qui me concerne, je ne fais pas partie des familles où tout va bien, et j’ose parler de fatalité. En effet, l’histoire des Capdevielle a été ébranlée par des malheurs qui s’apparentent sur certains sujets, à une tragédie grecque: la maladie, la mort, la dépossession de biens… Pour moi, la famille a été en partie décisive dans les choix qui plus tard m’ont conduit à devenir artiste et interprète. (…) Saga met en scène ce roman Familial vécu au début des années 90. J’aimerais travailler à partir des souvenirs de cette période, en revisitant les lieux et en convoquant les personnages et les situations qui composent les épisodes de cette trépidante vie passée. Saisir ces scènes sorties tout droit d’un documentaire ou d’un film. Révéler la théâtralité de cette joyeuse bande d’adultes et d’enfants qui se laissent aller à leur instinct sans se soucier trop du lendemain ou même des conséquences de leurs actes.» Jonathan Capdevielle

Conception, mise en scène:
Jonathan Capdevielle
Texte: Jonathan Capdevielle avec la complicité de Sylvie Capdevielle
interprétation: Jonathan Capdevielle, Marika Dreistadt et Franck Saurel
Conseil artistique: assistant à la mise en scène Jonathan Drillet
Conception et réalisation scénographique: Nadia Lauro
Assistant à la scénographie: Romain Guillet
Réalisation costume traditionnel: Cécilia Delestre
Images: Sophie Laly, Jonathan Capdevielle
Lumières: Patrick Riou
Régie générale et régie son: Christophe Le Bris
Régie plateau: Eric Civel
Réalisation costume animal: Daniel Cendron
Enfant: Kyliann Capdevielle
Regard extérieur: Gisèle Vienne et Virginie Hammel

Informations
Grande Salle

Durée: 1h30
Tarifs: 14€/18€
Réservations

Saga sera en tournée jusqu’au 12 juin 2015, notamment à la Maison des Arts de Créteil du 14 au 17 avril.