ART | CRITIQUE

Rubik Space

Ses mosaïques ont rendu Space Invader célèbre. Toujours en quête d’objet décomposable en pixels,  il s’attaque cette fois à la galerie Patricia Dorfmann au Rubik’s Cube à la galerie. Et compose une fresque murale. Avec des stickers.

La dernière invasion de Space Invader remonte à avril 2004 : il s’agissait d’Hollywood et de Los Angeles. Depuis 1998, il sème ses mosaïques dans les villes du monde entier, incognito, car l’artiste français ne souhaite pas se démasquer…

Il a réussi la conquête d’ Hollywood : la Mission Hollywood est d’ailleurs l’objet de son dernier livre, le premier opus ayant été consacré à l’Invasion de Paris — ville où il a le plus oeuvré. Alors que rêver de plus ?

Mais c’est mésestimer l’imagination fertile de notre trublion. Il s’attaque cette fois à un autre jeu de notre enfance : le Rubik’s Cube ! Après le célèbre jeu vidéo Space Invader de la fin des seventies, il choisit donc ce non moins célèbre jeu, datant de la même époque.

Le travail n’est pas exactement le même que précédemment : Space Invader ne va pas « taguer » les murs des villes de mosaïques de Rubik’s Cube. Mais il utilise les petits cubes, sortes d’immenses pixels — son matériau fétiche — pour les assembler sous forme de sculptures. Dans cette nouvelle exposition, on découvre donc des sculptures aux formats divers, dont une géante, reproduisant avec les cubes du Rubik’s Cube, les figures des Space Invader !
D’où le nom de l’exposition, « Rubik Space », les deux univers de jeux fusionnant dans ces hallucinantes représentations.

Autre terrain d’investigation : les stickers, ou autocollants. D’où est venue l’idée ? Du scooter de Space Invader. Après en avoir collé quelques-uns au hasard dessus, l’artiste en a collé de plus en plus, jusqu’à se rendre compte que cela ressemblait à une composition artistique. Puis il a stické des moniteurs d’ordinateurs, un poste de radio, une statue à Paris, etc.
L’exposition comprend d’ailleurs une fresque murale de stickers composée par l’artiste… et les visiteurs de la galerie, qui peuvent y accoler leurs stickers préférés !

Space Invader
Albinos. Kit d’invasion.
Hollywoodee. Kit d’invasion.
Rubik Space. Kit d’invasion.
Perth n°10. Carte d’invasion.
LA n°12. Carte d’invasion.
NY n°10. Carte d’invasion.
Basket. Basket avec semelle Invader.
I invade Paris n°34 et n°32. Mosaïque.
I Invade LA n°23, n°14, n°15. Mosaïque.
Rubik Space. Livres et affiches en édition limitée.
Asteroid, 2004. Tableau pixel sur bois. 40 x 40 cm.
Masque africain stické, 2003-2005.
Mario divisé, 2005. 45 x 45 x 5,5cm.
Mario jaune, 2005. 45 x 45 x 5,5 cm.
Rubik Galaxian, 2005. 45 x 61 x 5,5 cm.
Rubik Camo Galaxian, 2005. 45 x 61 x 11 cm.
Rubik Camo Octopus, 2005. 34 x 40 x 17 cm.
Rubik Camo, 2005. 11 x 22 x 5,5 cm.
Rubik Space Duo. 83 x 60 cm.
Rubik Space, 2005. 30 x 30 cm
Grand Rubik Space, 240 x 280 x 40 cm.
Rubik Space landscape, 2005. 95 x 129 x 5,5cm.
R-Invader System, 2005.
Opération Sticker System, 2005.
Guetto Blaster stické, 2005. 2 x 52 x 16 cm.