PHOTO | EXPO

Rétrospective imprimée, 1960-1971

28 Mar - 07 Juin 2009
Vernissage le 28 Mar 2009

L’exposition révèle une partie moins connue du travail de Diane Arbus et témoigne d’une grande variété de sujets traités : reportage, portraits d’anonymes et de personnalités (Marcello Mastroianni, Madame Martin Luther King...), photographies de mode enfantine, et plusieurs « essais photographiques » en images, légendées ou commentées par la photographe.

Diane Arbus

Rétrospective imprimée, 1960-1971

Présentée par Pierre Leguillon, cette première rétrospective de l’œuvre de Diane Arbus
 (1923-1971) organisée en France depuis une exposition au Centre Pompidou en 1980, réunit l’ensemble des images commandées à la photographe new-yorkaise par la presse anglo-américaine dans les années 1960.

L’exposition présente les pages originales des magazines où sont parues les images, notamment Harper’s Bazaar, Esquire, Nova et The Sunday Times Magazine.

À partir d’une collection comportant plus de 150 photographies, l’exposition révèle cette partie moins connue du travail de Diane Arbus, et présente une grande variété de sujets traités : reportage, portraits d’anonymes et de personnalités (Norman Mailer, Jorge Luis Borges, Lilian et Dorothy Gish, Marcello Mastroianni, Madame Martin Luther King…), photographies de mode enfantine, et plusieurs « essais photographiques » en images, légendées ou commentées par la photographe.

En présentant les magazines originaux, l’exposition met l’accent sur des choix formels de mise en page, et replace les photographies dans le contexte social ou politique de l’époque.

La rétrospective imprimée s’offre comme une oeuvre/exposition/collection mettant en jeu l’histoire de la photographie ainsi que le statut d’original et de copie. Nous percevons les images exactement comme elles ont été pensées et réalisées par la photographe : dans leur format originel, sans recadrage, et dans leur relation au texte.

Pierre Leguillon crée par ailleurs des rapprochements avec quelques textes ou images d’autres photographes (Walker Evans, Annie Leibovitz, Victor Burgin, Wolfgang Tillmans, la Documentation de Céline Duval, Matthieu Laurette, Bill Owens) qui font directement, ou indirectement, référence aux images présentées, de manière à renforcer l’actualité de cette œuvre majeure du XXe siècle.