PHOTO | RENCONTRE

Rencontre avec les artistes Julia Morandeira Arrizabalaga et Eric Baudelaire

12 Déc - 12 Déc 2014
Vernissage le 12 Déc 2014

Dans le cadre de l’exposition «Inventer le possible. Une Vidéothèque éphémère», le Jeu de Paume organise une rencontre-projection avec Julia Morandeira Arrizabalaga du collectif Declinacion Magnética et l’artiste Eric Baudelaire. La discussion sera animée par Hilde Van Gelder et Marta Ponsa Salvador, commissaires de la Vidéothèque Ephémère.

Julia Morandeira Arrizabalaga, Eric Baudelaire
Inventer le possible. Une Vidéothèque éphémère
Rencontre avec les artistes Julia Morandeira Arrizabalaga et Eric Baudelaire

Dans le cadre de l’exposition «Inventer le possible. Une Vidéothèque éphémère», présentée jusqu’au 8 février 2015, le Jeu de Paume organise une rencontre-projection avec Julia Morandeira Arrizabalaga du collectif Declinacion Magnética, chercheuse et commissaire indépendante et l’artiste Eric Baudelaire, animée par Hilde Van Gelder et Marta Ponsa Salvador, commissaires de la Vidéothèque Ephémère.

A l’occasion de cette rencontre, des vidéos issues de l’installation Margen de error du collectif Declinación Magnética et plusieurs films d’Eric Baudelaire, dont Lettres à Max, The Makes et L’Anabase de May et Fusako Shigenobu, Masao Adachi, et 27 années sans images seront projetés.

Margen de error
Premier projet de Declinacion Magnética, Margen de error comprend une série de vidéos conçues également pour être montrées sous forme d’installation. Il aborde le passé et le présent colonial espagnol à travers une approche critique du sujet de la découverte et de la colonisation de l’Amérique, tel qu’il est présenté et traité dans les manuels scolaires, en considérant non seulement le traitement graphique et littéraire de ce thème dans les textes élaborés en conformité avec le programme scolaire en vigueur, mais aussi les possibilités d’utilisation critique de ces textes dans le cadre de la classe.

Lettres à Max
L’Abkhazie a quelque chose d’un paradoxe: c’est un pays qui existe, au sens physique du terme (un territoire avec des frontières, un gouvernement, un drapeau, une langue), mais qui n’a aucune existence juridique, car depuis près de vingt ans, il n’a pas été reconnu officiellement. Eric Baudelaire envoie une lettre en Abkhazie, à Max Gvinjia, ancien ministre des Affaires étrangères. Contre toute attente, la lettre arrive…

The Makes
Film expérimental inspiré des ébauches de scénarios non réalisés, publiées par Michelangelo Antonioni dans son recueil Ce bowling sur le Tibre. The Makes n’est pas tout à fait un remake puisque les films dont il s’agit ici sont restés au stade de projet inabouti. Adoptant le format d’un bonus DVD, cette mise en scène d’entretien avec Philippe Azoury, jouant le rôle du critique, donne pourtant corps à ce cinéma invisible.

L’Anabase de May et Fusako Shigenobu, Masao Adachi, et 27 années sans images
L’épopée politique et personnelle de l’Armée Rouge Japonaise racontée comme une Anabase, un voyage qui est à la fois une errance vers l’inconnu et un retour vers chez soi. De Tokyo à Beyrouth dans la fièvre idéologique de l’après 68, et de Beyrouth à Tokyo à la fin des Années Rouges, l’itinéraire de trente ans raconté par deux de ses protagonistes, May Shigenobu et Masao Adachi.

Julia Morandeira Arrizabalaga, chercheuse et commissaire indépendante, est membre de Declinación Magnética, et actuellement en résidence à la fondation Kadist à Paris, où son projet d’exposition, «Canibalia» ouvrira le 6 février 2015.

Eric Baudelaire est né à Salt Lake City en 1973. Il vit et travaille à Paris. A travers le film, la photographie, l’estampe ou l’installation, Eric Baudelaire interroge la relation entre image et événement, document et narration. Sa pratique artistique, ancrée dans un travail de recherche, fait appel à des mises en scène complexes qui tendent vers le réel, plaçant le spectateur dans une situation de questionnement des modes de production, de construction et de consommation des images et des récits.

Informations
Auditorium du Jeu de Paume
Vendredi 12 décembre 2014 à 18h30
Entrée libre dans la limite des places disponibles.
Renseignements: infoauditorium@jeudepaume.org