ART | EVENEMENT

Rencontre avec Emilie Perotto

23 Avr - 23 Avr 2015
Vernissage le 23 Avr 2015

Émilie Perotto explore les principes constitutifs de la sculpture: ses caractéristiques, sa relation à l’espace, ses procédés d’apparition, ses phases de production... Dans le cadre de l’exposition «Il faut maintenant construire le monde», le Frac propose une rencontre avec l’artiste, qui abordera l’évolution de sa pratique et présentera certaines de ses œuvres.

Emilie Perotto
Rencontre avec Emilie Perotto

Le Frac Poitou-Charentes vous invite à une rencontre avec l’artiste Emilie Perotto dont trois œuvres sont actuellement présentées dans l’exposition «Il faut maintenant construire le monde» (3 avril-13 juin 2015).

Les premières recherches d’Émilie Perotto ont d’abord été déterminées par une nécessaire économie de moyens. Alors qu’elle était étudiante, son choix s’est porté vers des matériaux peu onéreux (aggloméré, médium, etc.) à partir desquels elle a expérimenté: assembler, creuser, découper… Considérant la phase de production comme partie intégrante de la sculpture, elle requalifie les rebuts pour les employer dans d’autres projets, ce qui est le cas de Mur de chutes. Cette «sculpture murale», mémoire des contreformes, colonise les murs, laissant imaginer un possible envahissement progressif.

Autres terrains d’expérimentations, Un duel au soleil (Rejeu Revanche) et Comme le chat n’est pas là, les formes glissent (épisode 2, le désossage) laissent entrevoir l’intérêt que l’artiste accorde aux titres. Ceux-ci arrivent en général au cours de la production et n’entretiennent pas de rapport descriptif avec la sculpture. Il s’agit plutôt d’ouvrir à l’interprétation. Différents champs référentiels et sémantiques s’y rencontrent, les jeux de mots y sont nombreux. L’artiste triture le langage autant qu’elle expérimente la matière.

Comme le chat n’est pas là… est une œuvre qui a évolué. Les éléments étaient auparavant assemblés pour former une sorte d’arbre à chat géant, ils sont maintenant «rangés». L’œuvre qui évoquait un terrain de jeu est devenue l’enjeu d’une classification de formes dont on ignore les règles. Après une décomposition totale de la structure d’origine, les éléments constitutifs sont regroupés, alignés, évoquant le répertoire formel du Mur de Chutes. De moins en moins narrative, sa sculpture expose ce qui la constitue.

Après un échange autour des œuvres exposées dans «Il faut maintenant construire le monde», permettant d’aborder l’évolution de sa pratique lorsque les seuls matériaux employés étaient le bois et ses dérivés, l’artiste complètera son propos par la présentation d’autres œuvres, certaines en métal, offrant d’autres enjeux et nécessitant parfois d’en déléguer la production.

Conférence de presse à 17h30:
— présentation de l’exposition en cours
— échange avec Emilie Perotto

Evénement
Jeudi 23 avril 2015 à 18h30

AUTRES EVENEMENTS ART