DANSE | SPECTACLE

Relative Collider

29 Jan - 01 Fév 2016
Vernissage le 29 Jan 2016

Dans le cadre du festival de danse Faits d’hiver, le Théâtre de la Bastille présente Relative Collider (en français «accélérateur de particules relationnelles»), une création commune de Liz Santoro et Pierre Godard. Dans ce spectacle, le duo part à la recherche du point de contact entre le mouvement et le texte.

Liz Santoro et Pierre Godard
Relative Collider

Relative Collider est une machine qui donne à voir, mesurer, quantifier, échanger, éprouver de l’information entre des systèmes nerveux. Comme les grands anneaux accélérateurs de particules, sa structure ne vaut qu’en tant qu’elle permet de réaliser une expérience et d’en tirer certains résultats.

La pièce cherche le point de contact entre le mouvement et le texte, lorsqu’ils ont pour seul objet leur propre performance devant témoins. Atomes soumis à différents champs de force, recombinés en molécules qui précipitent ou se dissolvent sous le regard du spectateur. Chimie organique.

À travers une pratique en mouvement de l’attention, parallèlement à l’étude de notre expérience du temps conditionnée par l’attention, nous cherchons à décrire, explorer et manipuler les effets réciproques de différentes vagues d’énergie, de son, et d’attention. Dans sa tentative de comprendre les lois physiques de notre présence les uns aux autres, Relative Collider met en question ce qui est échangé, créé et défait dans l’acte de performer et dans l’acte d’observer.

conception: Liz Santoro et Pierre Godard
texte: Pierre Godard
son: Brendan Dougherty
costumes: Reid Bartelme
avec: Pierre Godard, Cynthia Koppe, Liz  Santoro, Stephen Thompson

Chorégraphe et danseuse américaine, Liz Santoro commence sa formation à la division professionnelle de la Boston Ballet School. Elle étudie les neurosciences à Harvard University, Cambridge, MA, où elle achève en 2001 une licence en biologie et en psychologie, tout en continuant à danser et à faire ses premières expériences de composition chorégraphique.

Liz Santoro poursuit sa formation en danse à New York, où elle étudie technique et répertoire à la Trisha Brown School. En 2009, elle commence à créer ses propres spectacles. Son travail examine les rôles performatifs de l’attention et du regard et met en question le rapport de tension qui s’établit entre regardant et regardé.

Après une formation d’ingénieur et un début de carrière dans la finance, Pierre Godard travaille au théâtre successivement comme technicien, assistant éclairagiste, accessoiriste, régisseur, assistant à la mise en scène et metteur en scène. Depuis plusieurs années, il collabore étroitement avec Liz Santoro, et se consacre en particulier à la recherche de formes performatives en prise avec le langage.

Actuellement, Pierre Godard achève, en dialogue avec cette recherche, un Master en Traitement Automatique du Langage Naturel (TALN) à la Sorbonne Nouvelle, et séjourne au LIMSI (laboratoire du CNRS) pour travailler sur des questions liées aux méthodes probabilistes utilisées en traduction automatique.