ART | EXPO

Regards croisés

28 Mar - 26 Avr 2008

Suite au travail mené par Eric Watier lors d’une résidence au Frac Languedoc-Roussillon, Agnès Fornells et Isabelle Giovacchini sont invitées à présenter leur travail sur le texte et la photographie dans le cadre d’une exposition qui évoluera au cours de sa présentation.

Eric Watier, Agnès Fornells et Isabelle Giovacchini
Regards croisés

Suite au travail mené par Eric Watier dans son atelier en résidence au Frac Languedoc-Roussillon, «Ni fait ni à faire», Emmanuel Latreille invite deux artistes, Agnès Fornells et Isabelle Giovacchini, à présenter leur travail à la galerie du Frac.

Agnès Fornells présente des textes qui, à partir d’une même phrase de départ, opèrent des zooms dans une ville qu’elle découvre et qui sont tamponnés sur des papiers trouvés sur place : papier journal vierge, papier aux couleurs portant des noms de lieux, papier pour la fabrication de cerfs-volants.
Le travail d’Agnès Fornells est axé sur l’image photographique ou vidéo éventuellement dans des dispositifs de projection, et fait parfois aussi intervenir l’écriture. Son parcours est jalonné par des séjours en Espagne, des résidences artistiques à l’étranger (Mojacar, Berlin, Rio), des collaborations avec des cellules d’artistes et amis (Los flamencos no comen et Aperto).

Isabelle Giovacchini travaille sur l’idée de reproductibilité d’une technique mais aussi du geste, par le biais de changements d’échelles, par fragmentations, répétitions et ellipses. Elle cherche à pousser les procédés techniques jusqu’à épuisement de leurs capacités et à démonter les objets, les images et ses sujets d’étude pour mieux en révéler l’essence.
En déclenchant volontairement des accidents de connexion, elle cherche à déterminer une zone d’infiltration entre des entités initialement autonomes. La mise en place de telles zones de chocs et d’infiltrations est une façon, explique-t-elle, d’en finir avec l’objet, de constituer une généalogie faite de branches mortes puisque les hybridations engendrées ne sont que des croisements stériles.