ART | EXPO

Première exposition

03 Nov - 05 Déc 2004

Invité des lieux, Le Cneai expose éphémèras, sa collection de photocopies, disques, affiches… autour du son d’artiste, de la revue d’artiste et de l’écrit. Parce que le point éphémère souhaite présenter les alternatives artistiques, sa première exposition présente des multiples, des créations parallèles. À observer, dupliquer, visionner et découvrir.

Communiqué de presse

Première exposition
Point Ephémère

Pour inaugurer son espace d’exposition, Point Ephémère invite Le Cneai à présenter sa collection éphémèras : photocopies, dépliants, disques, cassettes, papiers peints, revues, tracts, cartes-postales, stickers, dvd, pages web, livres d’artistes, fascicules, affiches, cartes à jouer, badges, page-inserts dans la presse, diapositives, albums, magazines…

La diversité de cette collection et sa définition autour d’œuvres parallèles augurent de l’engagement de la programmation de Point Éphémère, ces qualités sont l’élément fondateur de l’invitation de Point Ephémère au Cneai.

Composé de cinq mille pièces à ce jour, ce fonds, axé sur le XXIe siècle, prend sa source dans les années soixante. Des sous-ensembles se forment autour du son d’artiste (disque vinyle, cd, cassettes), de la revue d’artiste, du livre, du design graphique, du magazine, de la poésie. Deux mille artistes sont représentés par la partie de leur œuvre la moins visible dans les réseaux habituels de diffusion artistiques.

Prenant la forme d’imprimés, de publications ou de multiples pauvres, les éphémèras ont un statut d’œuvre d’art sans en avoir la forme consacrée. Souvent produits avec une très grande autonomie de la part des artistes, diffusés largement et bon marché, ils sont portés par une intention médiatique. Ils ont le comportement du message : tu échanges un objet, chacun dispose d’un objet, tu échanges une idée, chacun dispose de deux idées…

L’activation de la collection se définit à travers quatre grands axes :
Plateformes d’observations pensées afin de favoriser la lecture et l’écoute . Elles se succèdent dans l’espace d’exposition.
Duplicatas et éditions Toshiba : La collection du Cneai est disponible dans son espace de stockage, attenant à l’espace d’exposition. Les 5000 pièces sont consultables et duplicables sur rendez-vous tous les jeudis et dimanches, de 14 à 18 heures.

La dernière photocopieuse Toshiba est à la disposition des amateurs pour constituer sa propre collection et/ou à la disposition des artistes souhaitant éditer des éphémèras. Afin de dupliquer ses propres documents et effectuer des éditions sur place, il est préférable de réserver par mail sur la boite : ephemeras-cneai@pointephemere.org
Documentaires sur documents : Sur le thème de la collection de documents, le Cneai a lancé un appel auprès de réalisateurs pour réunir des procédures de lecture, de cheminement qui permettent d’inventer les formes du commentaire. Les 3 films se succèdent en boucle le temps de l’exposition.
Le Salon des Editeurs crée une plate-forme pour les éditeurs indépendants qui produisent dans une très grande autonomie des publications d’artistes, livres, magazines, revues mais aussi flyers, dépliants, disques, cassettes, pages web et autres objets médiatisés… Light.

le Cneai
Créé en 1997, le Cneai est un centre national d’art contemporain consacré au domaine de la publication d’artiste ; les artistes y développent chaque année des recherches et des projets sur des œuvres destinées à être multiples et souvent diffusées par des canaux qui échappent au marché de l’art. L’idée de publication s’oppose aux principes d’unicité, de signature et de sacralisation attribués par convention à l’œuvre d’art. et, si publier signifie étymologiquement rendre public, on comprendra que les modes de transmission, de diffusion et de réception des œuvres sont trois indices fondamentaux de l’activité du Cneai.